Télécharger
l’édition n°985
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Isabelle Falconnier

«Les fusions de communes, c'est une évidence»

Chaque semaine, Le Régional invite une personnalité à participer à sa séance de rédaction, où les articles se décident, se discutent ou parfois se disputent. Et à livrer ci-dessous son regard sur quelques-uns des sujets traités dans cette édition.

«Les fusions de communes, c'est une évidence»

Chaque semaine, Le Régional invite une personnalité à participer à sa séance de rédaction, où les articles se décident, se discutent ou parfois se disputent. Et à livrer ci-dessous son regard sur quelques-uns des sujets traités dans cette édition.

Par Stéphanie Simon

Son coup de «choeur»

Orthographié ainsi puisqu'Isabelle Falconnier s'enflamme pour l'évènement montreusien «Tous en Chœur», qui réunit quelque 200 choristes autour d'un artiste chaque année depuis 10 ans. Pour cette édition anniversaire, c'est Jean-Jacques Goldman qui sera à l'honneur et tant pis si l'artiste n'est pas là, d'autres comme Isabelle Boulay ou Patrick Fiori le seront. «L'idée est fantastique de permettre à une région de partager ce moment magique auprès d'immenses personnalités».

A lire ici

Son coup de sang

Blonaysanne d'origine, son papa ayant présidé le Conseil il y a quelques décennies, Isabelle Falconnier s'insurge contre les opposants à la fusion de Blonay et de St-Légier. «Les fusions sont une évidence si l'on veut assurer une meilleure gestion des communes à l'avenir. Les gens se disent citoyens du monde mais peinent à fusionner avec le village d'à côté. L'étape symbolique du nom étant déjà franchie, les écueils devraient être moins nombreux. Fusionner c'est aller dans le sens de l'histoire».

A lire ici

Ses thèmes de prédilection

«Qu'importe le support qui est parfois papier, parfois digital, je fais surtout confiance à des titres. Je lis 24heures et Le Régional puisque j'habite à Pully et j'aime les journaux qui soignent le récit, comme Le Monde, Libération mais aussi Passé simple et Paris Match. Les secrets de famille et les passions humaines m'émeuvent particulièrement. Ce sont souvent des faits divers, mais qui observés sous le prisme de l'histoire en disent long sur notre société d'aujourd'hui.

Date:27.02.2020
Parution: 985

Qui est-elle?

Dès 1998 écrit pour le magazine L'Hebdo. Rédactrice en cheffe adjointe, puis cheffe des rubriques culture & société, également chroniqueuse, y tient depuis avril 2014 une chronique hebdomadaire intitulée Meapasculpa.

En 2011, nommée à la Présidence du Salon du livre et de la presse de Genève, elle va dynamiser l'évènement notamment par des scènes thématiques et le Prix du Salon. Quitte la fonction en 2018.

Depuis avril 2015, déléguée à la politique du livre de la ville de Lausanne. Cette nouvelle fonction vise à promouvoir et faire rayonner la création éditoriale de la région lausannoise.

Son actu à elle

Le 8 avril sera remis le Prix des lecteurs de la Ville de Lausanne. Doté de 20'000 frs, il nomine 6 auteurs locaux, par un jury composé de professionnels des bibliothèques et des archives de la Ville de Lausanne.

Du 29 au 31 mai au Casino de Montbenon se déroulera le seul festival de polar romand: Lausan'noir. Dirigé par Isabelle Falconnier, il permet de belles rencontres avec les auteurs.

Son livre, paru fin 2019, «Le Poème et le territoire», qui propose une vingtaine de promenades littéraires en Suisse romande sur les traces de nos poètes comme Blaise Cendrars ou Jean Villard-Gilles.

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio