Télécharger
l’édition n°897
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Et le roi du Boutefas sera...

La 4e édition de la Nuit du Boutefas sacrera son nouveau Mister le 20 avril. Parmi les cinq finalistes en lice pour le titre, deux sont de Lavaux et du Chablais. Rencontre avec Pascal Martin de Puidoux et Pascal Ruchet à Leysin, au sein de leurs établissements où les odeurs de viande salée et fumée caressent les narines. Avec humilité, les bouchers évoquent leur amour de la tradition de la charcuterie vaudoise.
Date:19.04.2018
Parution: 897

Au sommaire cette semaine

Opinion

La poste pleure mais fait son beurre

La poste suisse a une tendance marquée à jouer les Calimero. Et à pleurer sur la concurrence d'Internet et du courrier électronique qui a entrainé la suppression de bon nombre de lettres. C'est vrai, et alors? La poste fulmine de devoir encore payer du personnel en trop grand nombre pour accomplir sa tâche. On sait pourtant que les pauvres facteurs n'ont même plus le temps de dire bonjour à la concierge – qui elle aussi va bientôt disparaitre – et doivent se contenter de signer une carte pré-imprimée pour que le client aille retirer son courrier à l'épicerie du coin – qui elle aussi va bientôt disparaitre. Tout ça parce que le client n'a pas ouvert sa porte dans les 5 secondes après le fatidique double coup de sonnette. La poste, service universel, grille volontiers quelques avoirs avec des spin doctors qui se font rémunérer pour de géniales idées. Celles de vendre des bouquins et des vignettes dans ses offices. Bientôt des sex toys? Ou alors de déléguer tous ses services, même les plus confidentiels, au marchand du coin. Elle ne se ruine pas non plus en personnel à la centrale téléphonique. Elle a investi dans l'intelligence artificielle qui re-re-re et redirige le client vers son point de départ sans réponse à sa question. On ne parlera plus pour le moment des cars postaux ou de Post finance qui facture 20 frs par mois le droit d'avoir un compte en Suisse pour les Helvètes de l'étranger... Peut-être, tout de même, faudrait-il de temps en temps rappeler à la poste que grâce à Internet, des sociétés comme Zalando, ou les innombrables ventes par catalogues ou le Shop avec son express post, rapportent à la poste plus que les lettres traitées par courrier électronique. Reste un avantage pour le courrier électronique: l'instantanéité contre 4 jours pour un affranchissement à 85 cts... Nina Brissot