Télécharger
l’édition n°388
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Une école qui développe l'autonomie de l'enfant

Pédagogie Montessori, c’est plus de 22’000 écoles dans 110 pays. Pour marquer le centenaire de cette méthode, la succursale de Vevey organise une soirée thématique sur l’éducation des enfants et la place qu’ils occupent dans la société.

Une école qui développe l'autonomie de l'enfant



C'est en 1907 que Maria Montessori, médecin et pédagogue, ouvre sa première école dans le quartier pauvre de San Lorenzo, à Rome. Elle l'appelle «Casa des Bambini», maison des enfants, et en fait un lieu d'apprentissage tant des branches scolaires que de la socialisation.
Cent ans plus tard, plus de 22'000 écoles Montessori ont été ouvertes dans 110 pays. Pour marquer ce centenaire, de nombreuses manifestations sont organisées dans le monde entier, dont un congrès qui a réuni plus de 1200 participants début janvier à Rome. L'occasion de lancer une réflexion sur l'éducation des enfants et sur la place qu'ils occupent dans la société.

Apprentissage actif
L'éducation telle que l'a conçue Maria Montessori relève d'une vision globale, tant scientifique et académique, que humanitaire et sociale. Dans cette pédagogie, l'accent est mis tant sur les branches littéraires que scientifiques, dans une ambiance où l'enfant développe son mode d'apprentissage, apprend à se concentrer et à acquérir une autonomie dans l'organisation de son travail.
L'apprentissage n'est jamais passif, comme une absorption de matière donnée par l'enseignant, mais nécessite une réflexion active de l'élève. Chaque travail présenté à l'enfant implique une recherche personnelle de sa part. L'enfant acquiert ainsi la capacité de gérer sa manière d'apprendre et d'organiser le temps imparti. Ce qui crée l'envie et le plaisir d'apprendre tout en développant le respect et la responsabilité.
«Notre mission sociale», expliquait Maria Montessori, «est de permettre à chaque enfant de bénéficier d'une éducation, qui n'est pas une instruction au sens habituel du terme, mais bien un accompagnement adéquat et respectueux de sa personne, dans un environnement répondant à ses besoins. Guidé vers la prise de conscience de ses responsabilités, suivant les lois de son développement, il pourra devenir un être humain à part entière».

Exemple à Vevey
Ouverte en 1998 avec juste un jardin d'enfant, l'école de Vevey s'est développée au fur et à mesure que les enfants grandissaient, en ajoutant dès 2001 une section primaire. Le système Montessori fonctionne avec le mélange des âges et l'école de Vevey abrite quatre classes accueillant une cinquantaine d'élèves de trois à seize ans. Elle organise le 28 septembre une soirée sur le thème: «L'Education Montessori hier, aujourd'hui, demain: une vision sociale». La soirée débutera par un volet historique, puis abordera les aspects intemporels de cette conception, pour en montrer finalement la pertinence dans l'évolution de la société actuelle.
Oratrice principale de cette soirée, Paola Trabalzini, professeur d'histoire de l'éducation à la faculté de l'Education et des Sciences de la Formation à l'Université «La Sapienza» de Rome, est membre du Haut Institut Montessori de Recherche et Formation et collaboratrice de l'Opera Nazionale Montessori. Interviendront également Isabelle Simon, licenciée en psychologie, diplômée de l'Association Montessori Internationale (AMI) et enseignante à l'Ecole Montessori Vevey, ainsi que Jean-Marc Randin, psychologue, psychothérapeute, ancien élève Montessori et co-fondateur de l'Ecole Montessori Vevey.

La Conférence aura lieu le 28 septembre au centre paroissial Sainte-Claire, rue St. Claire 1 à Vevey.

sn

Date:21.09.2007
Parution: 388

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio