Télécharger
l’édition n°467
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Et si tout les élèves suisses étaient égaux?

Scolarité Harmoniser le débat scolaire et donner toutes leurs chances aux enfants? HarmoS en parle lors d’une conférence-débat qui s’est tenue au Sépey, le 7 mai dernier.

Et si tout les élèves suisses étaient égaux?

« On a dans nos mains l’écriture pour l’école de demain», annonce Sylvie Pittet-Blanchette, l’enthousiaste secrétaire de l’association des parents d’élèves du canton de Vaud (APE). Celle-ci fédère 48 groupes locaux représentant 5’000 familles et prône avant tout un dialogue constructif. «La nouvelle école» doit renforcer le côté relationnel (parents – élève – enseignant), valoriser la différenciation dans les classes, améliorer l’auto-évaluation et le «rendre compte». Ces éléments permettraient à l’enfant de trouver sa place dans la société.

L’école de demain
Le débat se poursuit avec Cilette Cretton, directrice du projet HarmoS qui lance : «On n’impose plus la manière d’enseigner, celle-ci est libre, c’est le résultat seul qui compte». Elle résume les disparités. Le canton de Vaud, c’est 80’000 élèves, 90 établissements scolaires et donc, 90 directions et autant de visions de l’enseignement. Des formations et des examens que l’on ne peut comparer. Ainsi, au sortir de l’école obligatoire, 15-20% des élèves n’ont pas atteint les niveaux requis. Le projet HarmoS vise à l’harmonisation scolaire avec des standards nationaux et des examens romands, ce qui aura pour effet de rassurer les enseignants. Cilette Cretton ajoute «On doit préparer les enfants à des niveaux d’exigence élevés. Nos enfants feront peut-être des métiers qui n’existent pas encore». Avec HarmoS, 95% des élèves devraient atteindre le niveau requis.
Le dernier intervenant, Jacques Manigley, directeur de l’ESOL (établissement scolaire des Ormonts-Leysin), ajoute: «Le début est prévu pour 2011. Il faut s’y mettre aujourd’hui». En effet, dès que le concordat entre en vigueur, le canton a un délai de 6 ans pour sa mise en place.  

Texte et photo: Marguerite Martinoli

Date:13.05.2009
Parution: 467

HarmoS en bref

A ce jour, 10 cantons ont adhéré à HarmoS, 2 référendums sont en cours et 4 cantons l’ont refusé. Quelques changements pour le canton de Vaud: - âge d’entrée obligatoire: 4 ans - date référence 31.07 (CIN) - Organisation des degrés: 1 à 11 - 3 cycles: 2 primaires et 1 secondaire - langues étrangères obligatoires pour tous les élèves sans distinction de la filière: - Allemand dès la 3e - Anglais dès la 5e - 1 plan d’étude romand (PER) - des épreuves communes romandes (ECR) - des standards nationaux

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio