Télécharger
l’édition n°559
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Grandvaux n'oublie pas sa jumelle nippone

Japon Grandvaux est jumelée avec une commune japonaise. La Municipalité a eu l’initiative de soutenir financièrement le Cercle Suisse Japon, dont la présidente réside dans la commune de Lavaux.

Grandvaux n'oublie pas sa jumelle nippone

«Cela me fait de la peine quand je vois cela». Alain Parisod, syndic de Grandvaux, est conscient des difficultés que vivent les sinistrés du nord du Japon. «les gens vivent plus simplement que nous là-bas, souvent deux ou trois générations vivent sous le même toit», explique l’élu qui s’est rendu trois fois dans le pays. Grandvaux est jumelée avec Nagara Furusato Mura, une ville située à 100km de Tokyo. C’est la visite de l’empereur Hiro-Hito, venu découvrir Lavaux en 1971, qui a donné l’impulsion à cette alliance. Une amitié qui s’est prolongée, concrétisée par un jumelage en 1979. La Municipalité ne l’a pas oublié, et a tout de suite proposé une aide de 5’000 francs aux sinistrés, qui viendront s’ajouter aux 30’000 francs récoltés par le cercle Suisse-Japon. Certains élus ont également participé à un repas de soutien organisé au restaurant japonais du Lausanne Palace, peu après la catastrophe, et dont les bénéfices ont alimenté le même compte. Alain Parisod a également écrit un éditorial dans le journal de la commune, le Granva’lien. «Notre devoir est de les aider et de leur témoigner notre soutien», déclare-t-il dans le texte. 

Une habitante active
«Après les évènements, j’ai tout de suite téléphoné au syndic», explique Naoko Herbort, présidente du cercle Suisse Japon et résidente à Grandvaux. Les collaborations entre l’association est la commune sont régulières, comme le Nouvel An japonais célébré chaque année dans la salle communale. Naoko Herbort a ouvert un compte postal afin d’aider directement les victimes du Tsunami qui a frappé le pays le 11 mars. «Nous nous sommes demandé quel était le moyen d’envoyer de l’argent le plus près possible des victimes», explique-t-elle, en précisant que pour elle les besoins urgents concernent la scolarisation des enfants et l’alimentation. L’habitante de Grandvaux a décidé de soutenir des habitants de la préfecture de Miagi, fortement touchée par la catastrophe. L’un de ses anciens élèves, rencontré à l’école japonaise de Genève dans laquelle elle enseignait, travaille dans l’administration de cette préfecture et fait ainsi le relais.

Dons sur le compte CCP: 12-681785-9 ou IBAN: CH21 0900 0000 1268 1785 9, mention «Cercle Suisse Japon, Victimes du séisme au Japon, 1091 Grandvaux». www.cerclesuissejapon.ch 

Joël Espi

Date:12.04.2011
Parution: 559

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio