Télécharger
l’édition n°599
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Sentier lacustre aux calendes grecques

La Tour-de-Peilz A La Tour-de-Peilz, le chemin piétonnier de 2 km censé relier le Bain des Dames à la Maladaire ne devrait pas être réalisé avant 2019. Motif: la Municipalité craint des procédures très compliquées avec les propriétaires riverains, pour appliquer s’il le faut un type d’expropriation encore inédit dans le canton. Le Conseil communal se prononcera ce printemps sur un crédit d’étude pour ce projet devisé à près de 4 millions de francs, plébiscité en votation populaire en 2010. Un préavis de construction devrait être présenté en mars 2014.

Sentier lacustre aux calendes grecques

Voté en 2010 et accepté par la population, le sentier piétonnier de 2 km, envisagé entre le Bain des Dames et la Maladaire, connaîtra un cheminement plus long que prévu. La Municipalité prévoit en effet bon nombre de contestations et de recours judiciaires. Estimé à près de 4 millions de francs, le projet ne devrait pas être réalisé avant 2019. La Municipalité pense aller devant des procédures très compliquées, pour appliquer s’il le faut un type d’expropriation encore inédit dans le Canton. Le Conseil communal se prononcera ce printemps sur un crédit d’étude. Un préavis de construction sera présenté en mars 2014.

Parking de 7 millions
Autre projet phare de cette législature, la construction d’un parking souterrain de 242 places aux Anciens-Fossés. Les travaux auront lieu de mars 2012 à décembre 2013. Coût: 7 millions de francs, cofinancé par le privé. La place au-dessus du parking sera réaménagée au prix de 1,65 million.
Les dossiers prioritaires de la Municipalité comportent aussi la rénovation du Collège Courbet (y compris la création de locaux pour l’école à journée continue), de même que la rénovation de la Maison de Commune, l’aménagement de la route d’Entre-Deux Villes et la transformation du Musée du Jeu.

Débat sur la fusion
Le programme de législature traduit également une volonté de mener une politique de logements. Dès 2014, le nouveau Plan d’affectation transformera certaines zones d’utilité publique en zones constructibles. Des droits de superficie pourront dès lors être octroyés, notamment à des sociétés coopératives.
Enfin la Municipalité souligne son implication dans divers processus de régionalisation comme le Réseau d’action sociale, la sécurité ou le centre de défense contre l’incendie. Elle s’engage à ouvrir le débat sur la fusion des communes, dès que seront connus les résultats de l’étude lancée par la Conférence des Syndics de la Riviera, soit en 2013.

Georges-A. Nippell

Date:14.02.2012
Parution: 599

Macaron de parcage pour les habitants

Le nouveau parking des Anciens-Fossés aura pour effet de rendre payantes toutes les places de parc du centre-ville. Les quartiers avoisinants risquent d’être pris d’assaut. D’où la nécessité pour la Municipalité d’édicter un règlement sur le stationnement de la commune, répondant en même temps au postulat de la conseillère socialiste Martine Gagnebin-de Bons, intitulé «un macaron pour faciliter la vie des habitants». L’introduction de zones macaron a pour but de favoriser le parcage des résidents et la rotation des véhicules. La mise en place du système macaron conduit la Municipalité à un découpage de la commune par secteurs. Reste à obtenir l’aval du Conseil communal.

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio