Télécharger
l’édition n°635
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Lavaux distingué en Italie

Prix Une mention spéciale a été accordée au vignoble dans le cadre du programme européen Vitour Landscape pour «la gestion territoriale de Lavaux, reconnue comme un exemple» par un groupe d'experts. Des prix étaient distribués dans le cadre du salon du goût de Turin.

Au premier plan, Maurice Neyroud parmi les distingués de Vitour Landscape la semaine dernière au domaine de Fontanafredda aux portes de Turin. DR

Depuis que les terrasses de Lavaux sont inscrites au patrimoine mondial de l'Unesco, certains déplorent qu'il ne s'y passe rien. A l'inverse, d'autres voudraient entreprendre mais sont souvent freinés par de nombreuses contraintes. Pour tenter de répondre aux uns et aux autres, Monsieur Lavaux, alias Emmanuel Estoppey et la Commission intercommunale Lavaux (Cil) ont rejoint le projet Vitour Landscape. Inscrit dans un concept de durabilité, ce programme réunit des experts qui cherchent à améliorer les pratiques locales et régionales qui travaillent sur la préservation et la valorisation des paysages viticoles inscrits au patrimoine. Soutenu par l'Europe, Vitour Landscape s'adresse aux pays membres qui disposent d'un important budget, près de 2 millions. La Suisse reçoit quant à elle une manne cantonale et fédérale en provenance de l'aide financière attribuée aux projets Interreg, (programme de coopération interrégional) et par l'Office Cantonal de la Viticulture, le tout atteignant environ 280'000 francs. Le programme Vitour Landscape comprend actuellement dix régions, une en Allemagne, deux en Autriche, une en France, deux en Italie, deux au Portugal, une en Hongrie et Lavaux. Depuis janvier 2010, ces régions ont organisé 11 réunions techniques afin de définir et mettre en exergue les «bonnes pratiques» permettant la gestion d'un territoire inscrit au patrimoine mondial. Y sont abordés des domaines tels que la mobilité, les transports, la gestion écologique et la biodiversité, l'architecture et l'urbanisation. 60 «bonnes pratiques» ont été retenues comme base pouvant être partagées, soutenues, analysées applicables sur les différents territoires. Autrement dit, une entraide internationale de transfert de compétences pour bien gérer les territoires protégés.

Lavaux surprotégé...

C'est lors de la remise des prix aux différents pays s'étant distingués dans l'une ou plusieurs de ces bonnes pratiques que Lavaux, représenté par le président de la CIL, Maurice Neyroud, a reçu une distinction pour «une gestion territoriale exemplaire». Cela dans un environnement extrêmement contraignant de par la nouvelle loi LLavaux votée par le parlement et entrée en vigueur en juillet de cette année. Les bonnes pratiques en matière d'urbanisme, de mobilité et de gestion écologique ont été jugées fort bien menées dans un milieu très réglementé et probablement surprotégé comme l'a relevé une des expertes la Pr. Giuliana Bagioli de l'Université de Pise. Une distinction certainement bienvenue à l'heure où la tentation est de brider encore cette région.

Nina Brissot

Date:08.11.2012
Parution: 635

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio