Télécharger
l’édition n°648
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

L'amour, beau et toxique

Cinéma La réalisatrice chablaisienne Séverine Cornamusaz présentera son nouveau film Cyanure à Aigle le 26 février et à Bex le 7 mars.

Originaire du Chablais, Séverine Cornamusaz apprécie de tourner dans cette région pour la diversité de ses paysages.Valart

Le 2è long-métrage de Séverine Cornamusaz, «Cyanure», sort en Suisse romande le 27 février. La réalisatrice et plusieurs membres de l'équipe, dont l'acteur principal Alexandre Etzlinger, sillonneront les salles pour le lancement du film, et seront présents au Cosmopolis à Aigle, le 26 février et au Graind'Sel à Bex, le 7 mars. C'est très librement que Séverine Cornamusaz a écrit «Cyanure»: «Je l'ai fait sans calculer, mais sûrement en réaction à mon précédent film «Cœur animal», pour changer de cet univers que j'avais porté pendant six ans». L''histoire (voir encadré) est inspirée d'un témoignage émanant de proches d'une personne emprisonnée. Idée: aborder la manière dont les familles de détenus vivent ce genre de situation, sans pour autant plonger dans l'univers carcéral. Pour la cinéaste, «Cyanure» est inclassable: «Il est jouissif, baroque, ludique et il décoiffe. C'est très difficile de vendre un film sans pouvoir y mettre une étiquette, mais j'espère sincèrement qu'il trouvera son public».

Le Chablais pour décor

La plupart des scènes ont été tournées dans le Chablais; un choix évident pour Séverine Cornamusaz, puisqu'elle en est originaire: «Entre la plaine, la montagne et les industries, la diversité des paysages est intéressante pour un tournage. Et les repérages ont été rapides; je connais la région comme ma poche». Un énorme terrain de jeu pour la réalisatrice, qui aime tourner en extérieur et réagir avec la météo, même si cela est plus contraignant qu'en studio.

Textes et photo:

Valérie Passello

Date:21.02.2013
Parution: 648

De la difficulté d'aimer

«Cyanure» raconte l'histoire d'Achille, 13 ans, qui attend que son père sorte de prison. Il ne connaît rien de lui, mais s'en est fait une image de héros, et rêve d'une vie de famille heureuse, où ses parents seraient enfin réunis. Mais lorsque son père débarque dans la vie d'Achille, celui-ci s'aperçoit que la réalité n'est pas aussi reluisante qu'il l'avait imaginée. Une histoire poignante où les sentiments sont aussi forts que douloureux. Le film nous embarque dans un univers tantôt dramatique, tantôt burlesque, et une grande tendresse se dégage des relations entre les personnages, malgré des circonstances peu propices au bonheur.

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio