Télécharger
l’édition n°667
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Viré du SIGE, il devient haut fonctionnaire à Genève

Vevey Limogé du Service des eaux de la Riviera, Christophe Higy est nommé à la Direction générale de l’eau de Genève. Le Conseil d’Etat, qui l’a choisi parmi 40 candidats, relève ses «qualités managériales», son «goût pour les relations humaines» et sa «vision stratégique».

Christophe Higy en 2012, alors directeur du SIGE, présente un prototype de filtration à sable et cailloux servant à purifier de l'eau, destiné à être utilisé au Bénin dans le cadre des actions humanitaires du SIGE. M. Affolter

Dans un communiqué de presse du 26 juin, le Conseil d'Etat genevois annonce l'engagement du directeur licencié du SIGE, le Montreusien Christophe Higy, à la direction générale de l'eau (DGEau). Revenant sur son ancien poste au SIGE, le Gouvernement genevois constate: «M. Higy a été directeur exécutif du Service intercommunal de gestion de Vevey, entreprise dans laquelle il a dirigé plus de 100 collaborateurs, pour un annuel budget de 50 millions de francs. Dans ce contexte, il a mené un nombre important de projets de grande ampleur dans différents domaines, tels que la gestion financière, l'immobilier, les infrastructures et la qualité des eaux. Cette expérience démontrée en gestion d'entreprises, couplée à ses qualités managériales, à son goût pour les relations humaines et à sa vision stratégique, lui permettra de relever avec succès les défis qui l'attendent à la direction générale de l'eau». Ce qui est en contradiction totale avec les arguments qui ont conduit le Comité de Direction du SIGE à licencier Christophe Higy après dix ans de collaboration.

Choisi parmi 40 candidats

Visiblement, les Genevois ont une autre approche», ironise Christophe Higy, qui observe: «Leur constat est à l'opposé d'un pseudo audit de déballage de linge sale»... D'autant plus que ce dernier explique avoir été soumis au cours de cette procédure de recrutement à une batterie de tests, d'entretiens et de mise en situation de crise avec des employés. Notamment au travers de jeux de rôle où des spécialistes ont pu tester ses capacités de management, sa façon de s'exprimer ou de convaincre. Il a été choisi parmi 40 candidats. «Je suis extrêmement satisfait, réagit Christophe Higy, et je suis content de retrouver une thématique de base plus proche de mes intérêts, qui est la gestion des eaux de surface. De plus, je me réjouis de retrouver un environnement sain».

Accusé de tous les maux

Pour mémoire, Christophe Higy a été accusé de tous les maux par le Comité de Direction du SIGE au terme de deux audits controversés qui ont tourné à un règlement de comptes à son encontre. Son principal tort est d'avoir dénoncé plusieurs dysfonctionnements au sein du SIGE, dont un détournement supposé d'argent public et des problèmes de mobbing. Aujourd'hui, son licenciement est contesté par de nombreux élus du SIGE et au sein même de son Comité de Direction.

Serge Noyer

Date:04.07.2013
Parution: 667

En images

Documents

Vidéo
Documents audio

Dans ce même dossier