Télécharger
l’édition n°674
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Le SIGE accusé d'inaction

Caisse noire Une interpellation critique l'absence de mesures envers les employés soupçonnés de détournement de matériel. Le procureur avance dans son enquête, mais ses conclusions ne tomberont pas avant 2014.

Gilles Clémençon, journaliste de la RTS, questionne Marcel Martin, président du SIGE, pour l'émission Mise au Point.  E. Ventura

L'ambiance est électrique ce jeudi 29 août devant la Maison Hugonin à La Tour-de-Peilz. Une équipe de la RTS filme l'arrivée des conseillers intercommunaux du SIGE, qui tient son assemblée de la rentrée. C'est l'émission Mise au Point qui s'intéresse à l'affaire de la caisse noire découverte au sein de ce Service public qui gère les eaux et l'abattoir de la Riviera (voir encadré). A l'ordre du jour de cette séance, une interpellation sur ce dossier actuellement sous le coup d'une enquête pénale. Son auteur, Alain Gonthier, membre de la commission de gestion, souhaite savoir si le Comité de Direction (CoDir) a pris des mesures contre les employés de l'unité de distribution de La Veyre, soupçonnés d'avoir détourné du matériel à leur profit. En janvier 2013, le CoDir avait promis «d'assainir au plus vite la situation», rappelle l'élu. «Et pourtant, rien ne semble avoir bougé à La Veyre», constate-t-il, accusant les dirigeants politiques du SIGE d'inaction.

Défauts corrigés

«Nous n'allons pas nous substituer à la justice en prenant des mesures administratives contre des personnes avant qu'elles aient pu s'expliquer devant le ministère public, répond Jean-Marc Emery. Membre du CoDir et municipal à Veytaux, ce dernier explique que le SIGE a mis en place un système de contrôle minutieux du bon acheminement des matériaux récupérés dans les chantiers afin de s'assurer que des détournements ne puissent plus se produire. Quant aux défauts constatés lors des audits de certification ISO, Jean-Marc Emery assure qu'ils ont été corrigés et souligne que le processus de certification n'est pas remis en question.

Fausses factures

Insatisfait par ces réponses, Alain Gonthier relance: «Il ne s'agit pas de juger les gens en dehors de l'enquête pénale, mais j'imagine que vous avez constaté qui a fait quoi, vous avez des noms, des fausses factures et vous les connaissez. Nous ne pouvons pas imaginer que vous leur gardiez votre pleine confiance. Ce d'autant que certains de ces employés sont des chefs d'équipe et restent aux responsabilités»... Mais le CoDir ne répondra pas à cette seconde intervention.

De son côté, le procureur en charge du dossier, Eric Mermoud, confirme au Régional avoir débuté les auditions. Sur le fond de l'affaire, «il est trop tôt pour me prononcer, il me reste plusieurs opérations d'enquête à mener, dont des auditions, précise-t-il. L'enquête n'aboutira en tout cas pas avant 2014». Serge Noyer

Date:05.09.2013
Parution: 674

La RTS s'intéresse au SIGE

Mise au Point, l'émission phare du dimanche soir de RTS 1 diffusera ce 8 septembre un sujet sur le SIGE et l'affaire de la caisse noire. Ce reportage de 10 minutes mettra notamment en lumière l'enquête que Le Régional a menée sur le SIGE, lequel a connu une année particulièrement mouvementée, entre révélation de l'existence d'une caisse noire, audits, licenciement du directeur et rupture de collégialité au sein du Comité de Direction. A voir dès 20h05.

En images

Documents

Vidéo
Documents audio

Dans ce même dossier