Télécharger
l’édition n°764
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

35 mios au-dessus du Rhône

Transports Les CFF construiront un nouveau pont entre Bex et Saint-Maurice. L'ouvrage mesurera 125 mètres et sera opérationnel dès 2016.

Les travaux préparatoires ont déjà commencé aux abords des ponts existants entre Bex et St-Maurice

Valérie Passello

Le futur pont qui enjambera le Rhône entre Bex et St-Maurice dès 2016 est un projet remarquable: il s'agira, ni plus ni moins, du pont ferroviaire métallique avec la portée la plus longue de Suisse, soit 125 mètres. À double voie, il remplacera deux autres passerelles de métal construites respectivement en 1903 et 1923, qui mesurent 90 mètres et arrivent en fin de vie. Le nouvel ouvrage sera plus long en raison des «exigences en matière de gabarit fluvial», annoncent les CFF. Bien qu'une construction de cette envergure soit peu courante en Suisse, «les compétences nécessaires sont bel et bien présentes dans notre pays, puisque c'est un bureau suisse qui a été sélectionné, sur des critères tels que l'expérience, l'organisation du projet, les ressources ou encore l'aspect économique», relève Frédéric Revaz, porte-parole des CFF.

Un chantier de plus d'un an

Des travaux préparatoires ont commencé en avril dernier et le tablier du pont sera tout d'abord construit sur la berge côté St-Maurice dès la fin juillet. La structure sera ensuite poussée au-dessus du fleuve et raccrochée à la rive vaudoise en février 2016. Durant la deuxième partie de l'année prochaine, l'ouvrage sera ripé à son emplacement définitif. Il sera constitué d'un arc métallique de 24 mètres de haut et d'un tablier en béton armé. Quelque 3'000 tonnes de béton et 2'000 tonnes d'acier seront nécessaires à sa construction et une quarantaine de personnes travailleront sur le chantier. Les défis? «Un travail important de coordination des différentes équipes impliquées (construction métallique, génie civil, technique ferroviaire) est primordial pour mener à bien et dans les délais impartis une telle réalisation. La majorité des méthodes de construction ont déjà été utilisées avec succès sur d'autres chantiers CFF en Suisse Romande», indique Frédéric Revaz. Cette réalisation coûtera 35 millions sur les 450 dévolus à la modernisation de la ligne du Simplon. Selon l'entreprise ferroviaire, les travaux en cours avancent comme prévu, notamment cet autre pont, de 34 mètres celui-là, en cours de fabrication à Aigle, qui traversera la Grande Eau et sera achevé à peu près en même temps que celui entre Bex et St-Maurice.

Date:16.07.2015
Parution: 764

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio