Télécharger
l’édition n°803
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Le karting fait déjà du bruit !

St-Triphon Des citoyens se mobilisent pour combattre le projet de construction d'une piste de karting à côté des carrières du Lessus.

Philippe Juilland, Jean-Philippe Schütz et Damien Joss (de g. à d.) devant le terrain où pourrait s'implanter la piste de karting. V. Passello

Valérie Passello

«Ce que nous craignons avant tout, c'est le bruit que feront sur la piste une trentaine de karts du matin au soir, le trafic qui sera généré par cette activité puisqu'il n'y a pas de transports publics jusqu'au site, ainsi que la pollution engendrée par les karts à essence et les véhicules des visiteurs, que l'on estime à plus de 90'000 par an», énumère Philippe Juilland, l'un des membres du comité créé à St-Triphon pour s'opposer au projet de karting mis à l'enquête publique (voir encadré). Le 18 avril, le comité a organisé une soirée pour la mise en commun des informations concernant ce projet, à laquelle une centaine de personnes ont assisté. Depuis, environ 80 oppositions ont été déposées, selon Damien Joss, un autre membre du comité: «Nous espérons dépasser les 100 oppositions et par la suite, certains d'entre nous sont prêts à se battre jusqu'au Tribunal Fédéral s'il le faut. Il n'a pas été facile de se renseigner: j'ai écrit au propriétaire, mais j'attends toujours sa réponse. Nous ne comprenons pas pourquoi il n'a pas organisé une séance d'information publique. Tout ce que nous savons, nous l'avons appris par la presse», déplore-t-il.

Plusieurs voix s'élèvent

Agriculteur, Jean-Philippe Schütz s'insurge: «On nous encourage à favoriser l'écologie et ce projet va polluer encore plus la région! Est-ce que les gens comptent manger des karts, plus tard?». Sur ce point, les opposants dénoncent un dossier de mise à l'enquête «lacunaire»: «Une étude d'impact environnemental aurait dû être versée au dossier, d'autant que le projet prévoit l'organisation de manifestations: la piste sera aux normes pour accueillir des courses d'autres véhicules, comme des motos par exemple», martèle Damien Joss. D'autres voix se font aussi entendre: l'association Chablair s'oppose au projet. Outre ses nuisances potentielles pour l'environnement et la qualité de vie, elle conteste sa conformité avec le plan partiel d'affectation de la zone et juge que cette dernière devrait être utilisée «pour développer des activités économiques génératrices d'emplois de qualité, et non pas pour réaliser des activités de loisirs polluantes». Quant à eux, les Verts d'Ollon ont écrit au directeur des carrières du Lessus afin d'ouvrir le dialogue, remettant en cause plusieurs points: la pollution sonore «en l'absence d'une étude d'impact réalisée dans les normes», un «gaspillage de zone», en lien avec la LAT (Loi sur l'Aménagement du Territoire), et «des infrastructures publiques insuffisantes», notamment. Ils privilégient une réflexion sur une activité «écologiquement engagée». Malgré des appels répétés, le directeur des carrières du Lessus n'a pas répondu aux questions du Régional.

Date:05.05.2016
Parution: 803

Un projet en deux parties

Deux objets sont mis à l'enquête publique jusqu'au 8 mai par le propriétaire des carrières du Lessus à St-Triphon, dans la commune d'Ollon, sur une parcelle se situant entre la carrière et la voie de chemin de fer: la construction d'une piste de karting de 900 mètres de long et 7 mètres de large avec un bâtiment de réception de deux étages, ainsi que celle, un peu plus loin, d'une halle industrielle de 5 niveaux, comprenant un parking de 111 places.

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio