Télécharger
l’édition n°803
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Les Lausannois se bougent et la caravane passe

Animations De retour pour la 4e année, la Caravane des quartiers s'arrêtera de juin à septembre à Faverges, Grand-Vennes, Vallon et Bergières. Elle encourage la cohésion entre voisins.

Chaque année, il y a des activités pour enfants. Mais ils ne sont pas les seuls visés. DR

Valérie Blom

«La Caravane des quartiers est un OVNI au sein des manifestations lausannoises, car elle ne vise pas uniquement le divertissement, mais le lien social.» Vincent Steudler, coordinateur de l'évènement, explique son principe à l'aube de la 4e édition. Cette année, les Faverges, Grand-Vennes, Vallon et Bergières accueilleront la yourte. Le programme sera dévoilé à la mi-mai.

L'organisation est prise en charge par l'association la Caravane interculturelle, mais les habitants des quartiers proposent eux-mêmes ce qu'ils désirent mettre sur pied. «Je les guide ou je réponds à leurs demandes précises, informe Vincent Steudler. Mais le projet est conçu par les habitants pour les habitants. Ils connaissent souvent les talents des uns et des autres et vont chercher à les mettre en valeur.» L'opération est censée permettre aux gens de mieux se connaître et d'apprendre à apprécier leur espace d'habitation.

Intégrer les communautés étrangères

Dépendant des inspirations des Lausannois, le programme est différent de quartier en quartier. «Il y a toujours de la danse, un spectacle, des ateliers pour enfants», précise le coordinateur. Aucun âge n'est ciblé, bien au contraire. Les activités organisées concernent les enfants, les personnes âgées, jeunes et moins jeunes. «Nous visons le plus large possible.»

Cette année, l'association Nouchy Arts participera aussi au voyage dans trois quartiers sur quatre. «Nous travaillons avec un certain nombre d'associations interculturelles. Le but est aussi d'inclure les communautés étrangères. Les migrants pourront montrer ce qu'ils font. Ainsi, on entame une réflexion sur nos origines.»

Charles Nouveau pour l'humour

Marina Rollman et Charles Nouveau, deux humoristes romands, se chargeront d'agrémenter la manifestation de touches comiques. Notamment en prenant part aux directs radiophoniques. «Je ne pense pas que mon nom va attirer du monde, confie Charles Nouveau, qui sera présent aux Faverges. Si je peux apporter quelques gags toutefois, c'est tant mieux.» Lui-même a grandi non loin de Nyon, mais apprécie l'atmosphère lausannoise. «Cette ville cultive une bonne cohésion entre les habitants. Il y a un sens du bien commun plutôt développé.»

Date:05.05.2016
Parution: 803

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio