Télécharger
l’édition n°816
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Derniers accords, derniers pogos, dernière danse et adieu

Pully Le Pully For Noise festival va vivre une soirée d'adieux le 20 août prochain, avec six groupes qui conserveront jusqu'au bout la ligne artistique du festival. Une volonté de son directeur, Olivier Meylan, qui s'apprête à jouer la dernière note entre émotion et fierté.

Les Giants Robots feront un concert unique en enchaînant avec Anaemia et Chewy. DR

Valérie Blom

Rideau? Non, il ne s'agit pas de théâtre. Clap de fin? Ni de cinéma. Dernier accord de guitare peut-être. Elle finira peut-être brisée sur l'un des amplis du Pully For Noise festival qui vibrera une dernière fois durant la soirée du 20 août. «Nous avons décidé de mettre un point final avant les difficultés financières et avant de connaître l'édition de trop», livre Olivier Meylan, directeur du Pully For Noise.

Le For Noise s'inscrit dans une ligne de rock alternatif et a souhaité y rester jusqu'à la dernière note. «Cette culture issue notamment de la Dolce Vita (red: ancien club rock lausannois) est en train de disparaître. Il est de plus en plus difficile de dénicher des groupes. Nous n'avons pas voulu nous renier pour survivre», précise-t-il. Pour perdurer, le festival aurait pu prendre des risques et sortir de sa ligne. «Mais sans gage de réussite, ajoute Olivier Meylan. Ou alors nous allions faire moins bien. Autant arrêter maintenant.»

Une chance de vivre la der

Pour dire au revoir à son public, les organisateurs ont misé sur une seule soirée, avec des groupes déjà habitués à la scène pulliérane comme Ghinzu, ou des formations suisses avec Anaemia, Giants Robots ou Chewy. «J'assurerai moi-même les platines jusqu'au petit matin. Je me réjouis de vivre cette incroyable soirée et j'angoisse à la fois. Surtout au moment de lancer la dernière chanson. Comment nous allons tous vivre l'heure H, et H+1.» Olivier Meylan voit plutôt cette expérience comme une chance. «La plupart des manifestations ne se rendent pas compte qu'il s'agit de leur dernière soirée au moment où elles la vivent. C'est souvent par la suite que l'on réalise que le couvert ne sera pas remis.»

Vingt bougies pour cette ultime édition, soit malgré tout un âge respectable. Le festival a en outre accueilli des pointures, comme Franz Ferdinand, venu d'ailleurs deux fois! «C'est la fin d'une époque, celle de ce courant alternatif. Mais je trouve intéressant que le For Noise demeure emblématique de cette ère», confie le Lausannois. Qui ne se laisse pas abattre. Il a déjà le projet d'une future manifestation à Pully, mais il n'entre pas encore dans les détails. «Mon cœur et mon esprit sont pour l'heure tournés vers la dernière du For Noise.»

Date:18.08.2016
Parution: 816

Programme

Grande scène:

Concerts dès 17h, dans l'ordre :

• Flying Horseman

• Jaako Eino Kalevi

• Anaemia

• The Giants Robots

• Chewy

• Ghinzu

• Time to say Goodbye party, avec DJ Leclerc

Sur le Terrain:

• Braziliers

• Ropoporose

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio