Télécharger
l’édition n°820
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Trump et Clinton s'invitent à Oron...

Festival La localité se met à l'heure américaine avec la première édition du festival littéraire «L'Amérique à Oron», qui accueillera six auteurs d'Outre-Atlantique du 15 au 17 septembre. En vedette, Joseph Boyden, chantre du «nature writing», ainsi que des tables rondes, dont une sur la présidentielle US, et des ateliers d'écriture.

Ecrivain à succès au «style très intense qui sait toucher le lecteur droit au cœur et qui écrit vraiment avec son sang», explique Marie Musy, directrice du festival, Joseph Boyden sera la star de cette première édition.DR

Marie Goldilocks

Tout commence en 2014, lorsque Marie Musy, libraire à Oron, se rend à Vincennes dans le cadre du Festival America, une manifestation sur la littérature d'Outre-Atlantique, qui attire chaque deux ans quelque 30'000 visiteurs. «Je suis allée là-bas en tant qu'amatrice et observatrice», confie Marie Musy. En apprenant que certains écrivains invités prolongeaient leur séjour en France pour y passer leurs vacances, l'idée lui vint de faire d'une pierre deux coups et d'organiser son propre festival en terre helvétique. «J'ai contacté Francis Geffard, le directeur du Festival America, pour lui parler de mon projet de greffer un petit frère suisse à sa manifestation et il s'est montré très enthousiaste.»

Ni une ni deux, la collaboration est lancée et depuis avril 2015, les préparatifs suivent leur cours. Du 15 au 17 septembre, Oron accueillera la première édition de l'Amérique à Oron, rencontre gratuite organisée autour de la Librairie du Midi. Six auteurs invités seront présents durant tout le week-end, dont Joseph Boyden, un véritable coup de cœur pour les organisateurs. «Nous tenions absolument à le compter parmi nous, se réjouit la présidente du comité. C'est un champion incontesté des ventes à la librairie.» Son dernier ouvrage, «Dans le grand cercle du monde» (The Orenda) relate le destin des premières nations canadiennes, notamment la condition des amérindiens au 17e siècle. «Lui-même a des origines indiennes, précise Marie Musy, directrice du festival. Son style d'écriture est très intense et il sait toucher le lecteur droit au cœur. Il écrit vraiment avec son sang.»

Décrire les grands espaces

Selon la libraire, Joseph Boyden, comme les autres romanciers invités, parmi lesquels Tom Cooper, Pete Fromm ou encore Peter Heller, aborde dans son œuvre des thèmes universels, qu'il s'agisse du combat du fort contre le faible, de la nature ou de l'écologie. «Les Américains ont une façon de décrire les grands espaces comme personne, un courant qu'on appelle le «nature writing», admire Marie Musy. Ils ont un sens du romanesque qui manque parfois aux Européens.»

David James Poissant, originaire de Floride, sort un petit peu du lot. Sa première et unique œuvre est un recueil de nouvelles urbaines, un format très prisé aux Etats-Unis. «Les éditeurs paient parfois des fortunes pour publier des nouvelles, ce qui n'est pas du tout le cas ici, reprend la directrice. Nous avons d'ailleurs prévu une discussion ouverte pour connaître la raison de cette différence.»

Rencontre écrivains enfants

Durant ces trois jours, plusieurs tables rondes seront organisées, réunissant tour à tour trois écrivains et un thème imposé. Au programme: le rapport entre l'homme et la nature, l'environnement, les liens familiaux, les élections présidentielles ou encore le processus créatif. Cinq traducteurs se sont engagés pour assurer la communication avec les visiteurs.

Outre ces rencontres intellectuelles, plusieurs activités seront prévues pour les plus jeunes. «Un atelier spécial proposera notamment aux têtes blondes de confectionner leur propre bateau, et les écrivains les accompagneront à la rivière du Flon pour une course inédite», dévoile l'organisatrice.

Le comité promet de faire traverser l'Atlantique aux visiteurs même à travers la gastronomie. Deux boucheries locales, en charge de la restauration, proposeront un menu typiquement américain et les boissons seront assurées par la brasserie du Jorat.

Date:15.09.2016
Parution: 820

Dans ce dossier

Documents

Vidéo
Documents audio