Télécharger
l’édition n°830
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

STEP surchargée et rivière polluée

Oron La station d'épuration La Verna, qui dessert Oron, la Glâne et la Veveyse, doit être assainie. Problème: son agrandissement, devisé à 25 millions, est bloqué par la révision de la LAT. Pendant ce temps, la rivière La Broye subit les premières pollutions. Inquiétudes.

Valérie Blom

Un banal dossier d'agrandissement devenu un cheval de bataille. La situation ne devait pas être si compliquée à l'origine pour la STEP La Verna, à Ecublens (FR), desservant notamment la région d'Oron. Parvenant à la limite de ses capacités, il a été décidé qu'elle serait agrandie, un projet estimé à 25 mios de frs.

Problème: pour cette extension, la station d'épuration a besoin d'un autre terrain, actuellement enregistré comme surface d'assolement. Du coup, impossible d'entreprendre quoi que ce soit, à cause du moratoire de la révision de la Loi sur l'aménagement du territoire (LAT). Il a fallu attendre que le canton de Fribourg dresse son inventaire avant de pouvoir justifier de l'importance du dossier. «Ensuite, nous avons rédigé des rapports qui démontrent l'intérêt public ainsi qu'une utilisation non abusive du sol, qui sera intégré au dossier de mise à l'enquête», précise Eric Mennel, chef de la section protection des eaux.

Prochaine mise à l' enquête

La mise à l'enquête devrait être publiée prochainement. Bonne nouvelle, car la station d'épuration parvient à saturation. Si elle n'est pas agrandie rapidement, des projets de constructions pourraient être retardés et avec, le développement de la région. En effet, le canton ne va pas autoriser une augmentation de population que la STEP ne serait pas en mesure d'absorber.

En outre, la Broye souffre d'une baisse de la qualité de ses eaux. En 2014, la rivière avait fait l'objet d'une étude révélant de mauvais résultats en aval de la STEP. Il y a trop d'ammonium, de phosphate et de phosphore total. «Les eaux de la Broye sont actuellement trop chargées en phosphore. La qualité des rejets de toutes les STEP de la région – pas uniquement celle d'Ecublens – doit être améliorée», explique Rachel Brulhart, chargée de communication du Service de l'environnement fribourgeois. Durant les travaux d'agrandissement, initialement prévus sur deux ans, la pollution de la rivière aura le temps de se propager. «Au niveau environnemental, le risque existe pour l'écosystème de la Broye et du lac de Morat», précise la porte-parole. De son côté, Eric Mennel souligne qu'il n'y a «pas de danger».

Contacté par Le Régional pour lui permettre de réagir aux craintes qui pourraient surgir au sein de la population, le président de l'association Veveyse, Oron, Glâne (VOG), Christian Rouiller, n'a pas souhaité s'exprimer.

Date:24.11.2016
Parution: 830

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio