Télécharger
l’édition n°832
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

L'hôpital de Lavaux sort des soins intensifs

Bourg-en-Lavaux Exit les projets pharaoniques, bonjour l'Etat et sa manne à long terme. L'Hôpital a renoué un dialogue constructif avec le Canton qui lui octroie un soutien annuel de 200'000 frs et l'aide à séquencer ses plans futurs.

Rodolphe Rouillon, nouveau directeur de l'hôpital de Lavaux et Sébastien Rod, président du Conseil de Fondation et conseil exécutif.DR

Nina Brissot

Président du Conseil de fondation et du conseil exécutif de la Fondation Hôpital de Lavaux, Sébastien Rod a montré un certain soulagement lors du Conseil du 1er décembre. Après une année agitée, comme il l'a rappelé à plusieurs reprises, une forme de sérénité est revenue au sein de l'établissement. Pour rappel, l'Hôpital était, depuis plusieurs années, en prise avec des revenus à la baisse et des projets hors de prix. L'année 2016 a plutôt mal commencé. Le 9 janvier, le président de Fondation, Jean-Pierre Porchet, décédait. En mai, le directeur général Marc Baeuchle démissionnait avec effet immédiat en désaccord avec le comité de fondation. Les finances se déclinaient en rouge et une vague de départs, voulus et forcés, a créé un profond malaise. Pour couronner le tout, l'Hôpital annonçait la fermeture de son Centre d'Accueil Temporaire, CAT, en oubliant de l'annoncer au Canton et sans grande publicité auprès des bénéficiaires.

Une très sérieuse reprise en main s'annonçait nécessaire et l'hôpital a pu bénéficier des services d'une directrice ad-intérim, spécialiste des établissements hospitaliers, Pauline de Vos-Bolay. «Avec la direction administrative et médicale représentée par le Dr. Pralong, nous avons travaillé d'arrache-pied, nous sommes rencontrés tous les 15 jours afin de retrouver le bon cap pour cet établissement», a expliqué Sébastien Rod. Il ajoute: «Et nous avons dû nous rendre à l'évidence, travailler en indépendants et se passer de l'Etat sont pure chimère. Nous avons beaucoup parlé avec l'Etat et sommes désormais en très bons termes».

Budget 2017

Présenté au cours de ce Conseil, le budget se monte à 19'121'353 millions. «Nous avons décidé de rendre l'organisation plus fit et les charges salariales sont réduites (-1,6%) pour la première fois depuis 2010, a commenté le président. Notre but est d'avoir un maximum de patients dans nos lits (taux actuel 92,5%) et une collaboration très serrée avec le Chuv». Une aide fixe de 200'000 frs est désormais octroyée par l'Etat, ce qui soulagera le déficit chronique engendré par le service des soins palliatifs, mais n'est pas suffisante. En effet, chaque patient hospitalisé en palliatif coûte 1'000 frs par jour et l'hôpital en touche 750 frs. Le manque à gagner sur l'année se situe autour de 750'000 frs. Il restera donc un demi-million à trouver pour compenser. Des produits annexes comme le parking et les logements protégés dans un bâtiment annexe pourront aider. «2016 est une année de transition, de réflexion et d'ambition qui nous permet de présenter un budget positif avec un bénéfice de l'ordre de 260'000 frs», a souligné le président. Un budget adopté à l'unanimité.

Accueil temporaire

Actuellement en dormance, le Centre d'accueil temporaire, qui d'ailleurs ne remplissait qu'à moitié ses locaux, pourrait être confié pour gestion à l'EMS les Marronniers. Des discussions sont bien avancées dans ce sens. A ce stade, rien ne dit encore si l'animateur licencié pourra être réengagé ou pas. Si c'était le cas, ce serait sous contrat avec la Fondation des Marronniers. Mais il est fort probable que bientôt les bénéficiaires du CAT retrouveront le chemin de l'Hôpital.

Panoramix saucissonné

Ce projet à 90 millions qui prévoyait la construction d'un EMS, la rénovation de l'actuel hôpital, la création d'un centre thérapeutique avec une piscine ouverte au public et des logements résidentiels pour des personnes à mobilité réduite est sérieusement écorné. N'est retenue pour l'instant que la construction de l'EMS, financée à 95% par l'Etat de Vaud. Le projet sera présenté au premier trimestre de l'an à venir et probablement mis à l'enquête durant le premier semestre. La rénovation du bâtiment existant, devisée à 20 millions, suivra en partenariat avec l'Etat. Pour le reste, il s'agit de musique d'avenir, largement dépendant de l'état des finances.

Date:08.12.2016
Parution: 832

Présentation du nouveau directeur

Il prendra ses fonctions en avril. Néanmoins, Rodolphe Rouillon nouveau directeur général de l'Hôpital de Lavaux assistait à ce conseil afin de se présenter aux membres.

Actuellement directeur des soins et membre du conseil de direction de l'Hôpital de Fribourg, Rodolphe Rouillon est infirmier de formation. Après l'obtention d'un master en droit et management des établissements sanitaires et médicaux sociaux, il a été engagé par les hôpitaux fribourgeois. Il est âgé de 45 ans.

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio