Télécharger
l’édition n°836
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Les inventeurs du Moyen Âge

Veytaux Le château de Chillon plonge dans les inventions du Moyen Âge du 27 janvier au 5 novembre. Lunettes, brouette, fourchette ou encore armoiries, la panoplie est large. En plus de l'exposition interactive Médiévale Factory, un cycle de conférences liées à ce thème ponctuera ces dix mois d'exposition.

Inventée au Moyen âge, la brouette, avec son effet de levier, a facilité le transport des marchandises. DR

Sandra Giampetruzzi

De tout temps, les hommes ont inventé des objets ou des techniques pour se simplifier la vie et le Moyen Âge n'est pas en reste. Lunettes, brouette, fourchette, papier ont entre autres été mis au point à cette période-là. «Le Moyen Âge est souvent considéré comme obscur, mais c'était une période très prolifique. Elle est sous-estimée», précise Marta dos Santos, directrice du château de Chillon. Pour découvrir l'origine de ces objets, le château de Chillon a collaboré avec l'Espace des Inventions de Lausanne. «J'ai eu l'idée de monter une exposition sur le sujet après avoir lu un article sur les inventions au Moyen Âge, explique la directrice. Nous nous sommes occupés de la partie historique et l'Espace des inventions de la partie mise en scène. Le but était de combiner notre expérience historique avec leur savoir-faire technique pour proposer une scénographie ludique où les familles pouvaient tester des dispositifs interactifs».

Des innovations à tester

Et de l'interactivité il y en aura. Plus d'une dizaine de dispositifs seront installés dans les salles du château pour apprendre en s'amusant. Les visiteurs pourront toucher, essayer et expérimenter pour mieux comprendre le fonctionnement de ces innovations qui se sont répandues en Europe au Moyen Âge. L'exposition a déjà connu un joli succès en 2016 à L'Espace des inventions à Lausanne. Dès le 27 janvier, elle se tiendra à Chillon avec des inventions qui touchent directement le château, comme les armoiries, la cheminée ou encore le canon. À la fin du XIIe siècle, les combattants portent des armures qui les rendent méconnaissables. Pour distinguer les ennemis de leurs amis lors des batailles, les soldats peignent des symboles sur leurs boucliers. Souvent, ils choisissent des illustrations d'animaux effrayants aux dents et aux griffes menaçantes. C'est ainsi que les premières armoiries apparaissent. Puis cette coutume se transpose hors des champs de batailles dans les familles ou les groupes. On montre ainsi son rang, sa dignité, son statut social et même sa personnalité.

Des lunettes à la fourchette

«L'invention des lunettes me touche directement car je suis myope, relève la directrice. Mais l'invention du papier est une réelle révolution car on donne accès à un savoir, à des échanges». Dès la fin du XIIIe siècle, les lunettes deviennent par exemple un objet courant, notamment à Venise, connue pour sa production de verre. Ce sont d'abord les moines qui les ont utilisées pour retranscrire les écrits, puis leur utilisation s'est démocratisée avec l'invention de l'imprimerie et de la diffusion des livres. Mais on est encore loin du design actuel. Les premières lunettes se composent de deux verres convexes, enchâssés dans des cercles attachés à des manchons reliés entre eux à l'aide d'un clou. La fourchette aussi a fait son apparition à cette période-là. Les convives se servaient alors de leurs mains pour porter les mets à la bouche. Il semblerait que la fourchette ait été introduite en Italie du Nord par la princesse byzantine Théodore Doukas au XIe siècle. Petit à petit son utilisation se généralise, notamment avec l'arrivée des pâtes. Cet aliment chaud et glissant n'était pas aisé à manger avec les doigts.

Date:19.01.2017
Parution: 836

Cycle de conférences au château

16 février Boutons, lacets et sous-vêtements, mais comment faisait-on au Moyen Âge?

21 février L'héraldique: une invention médiévale

14 mars L'innovation par le détail au Moyen Âge- Boutons, rivets et mécanismes, ou comment les petits clous changent la guerre

21 mars La table des princes au Moyen Âge-Quoi de neuf au menu?

28 mars Prendre soin de son corps au Moyen Âge-Les conseils de beauté et d'hygiène dans les traités médiévaux

368’000 visiteurs en 2016

Le bilan 2016 du château de Chillon est plutôt réjouissant. Quelque 368'000 visiteurs se sont pressés au château, ce qui fait de l'année 2016 la deuxième meilleure fréquentation de son histoire. Un succès dû en partie à l'exposition sur Lord Byron, le célèbre prisonnier de Chillon. Autre fait réjouissant, l'augmentation de 7% du nombre de visiteurs suisses qui permet de compenser un peu la baisse de 50% de visiteurs chinois. «On s'y attendait à cause de la restriction de la délivrance des visas et aussi des attentats qui ont eu lieu en Europe», explique Marta dos Santos.

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio