Télécharger
l’édition n°837
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Monthey, une « dream team » au sommet

BASKETBALL Avec 20 points et 10 victoires en 12 rencontres, l'équipe chablaisienne caracole en tête du championnat de LNA et surtout, vient de se qualifier le 14 janvier pour la finale de coupe suisse, en battant le BBC Lausanne. La finale, qui aura lieu le 8 avril à Champel, l'opposera aux Lions de Genève. Rencontre avec l'homme fort de l'équipe, l'entraineur Niksa Bavcevic, et son adjoint, l'ancien international israélien Nathan Zana.

«Monthey doit devenir un club phare de la région», estime son entraineur, Niksa Bavcevic. N. Acri

Jonathan Corbillon

18h15, les premiers joueurs arrivent à la Salle du Reposieux de Monthey, mais ce soir il n'y aura pas d'entrainement sur la piste. Séance vidéo pour les plus jeunes, voir et corriger les erreurs du dernier match, en compagnie de l'entraineur Niksa Bavcevic et son adjoint Nathan Zana, toujours prêts et disponibles. Rien n'est laissé au hasard dans cette équipe en tête du championnat de LNA et en finale de coupe suisse. Après un début de championnat retardé par des questions de visa de certains joueurs, le BBC Monthey a très vite pris l'ascendant sur ce championnat de LNA de basketball. Un club qui a le vent en poupe et qui compte bien rêver en grand cette année, comme l'explique son coach Niksa Bavcevic.

Actuellement en première place du championnat et en finale de coupe, tout sourit au BBCM ?

> L'année passée nous avons gagné le premier titre depuis 10 ans alors que la saison avait été très difficile pour le club. Alors cette année, nous avons réussi à établir assez rapidement un rythme de travail et une certaine culture de la discipline. Avec le noyau de joueurs suisses qui est resté, cela était plus facile pour nous. Nous n'avons pas eu besoin de tout reprendre à zéro. Ensuite, en voyant les joueurs que j'avais à disposition, il a fallu commencer à construire différentes façons de jouer au basketball. Nous sommes plus rapides et plus athlétiques que l'année passée et cela se voit dans le jeu, et les résultats, mais la saison est encore très longue et très difficile. Je suis plus content de la manière dont on joue et on travaille que de la première place.

Ce n'est d'ailleurs pas que l'équipe qui a changé... le club aussi se porte bien ?

> L'organisme du BBC Monthey a aussi changé. Cette année, il y a eu beaucoup d'améliorations dans la structure du club, notamment dans l'organisation de la première équipe. La saison dernière, par exemple, j'étais seul à la tête de la première équipe et cette année j'ai un adjoint, Nathan Zana (voir encadré). Le club a également engagé une préparatrice physique, Marion Meystre, ce qui rend mon travail, et celui des joueurs, beaucoup plus facile. Avec l'infrastructure, le club s'est bien amélioré et les résultats aussi en dépendent. Monthey doit devenir un club phare de la région et un club stable. Je pense que pour cela il faut qu'on ait plus de collaboration avec les clubs des alentours pour le bien du basketball romand.

Et alors, la coupe ou le championnat ?

> Difficile à dire! Le plus facile serait de gagner la coupe suisse, il ne nous reste qu'un match, même s'il sera très compliqué. Ensuite, la coupe de la ligue, il nous en reste deux... Définitivement le plus difficile est de remporter le championnat. Nous ne sommes même pas encore au milieu de la saison; c'est un parcours très long. L'équipe qui terminera première aura montré qu'elle avait la plus grande force tactique, physique... Le championnat récompense vraiment l'engagement de toute la saison.

Après avoir mené Blonay à la gloire, vous voilà dans une nouvelle équipe mais toujours au sommet...

On a connu le Zana joueur, puis le Zana assistant... à quand le Zana entraineur ?

Date:26.01.2017
Parution: 837

Nathan Zana, de joueur à succès à apprenti entraineur prometteur

Parmi les nouvelles recrues de cette saison au BBC Monthey figure l'ancien international israélien Nathan Zana. Bien connu sur la Riviera, où il a été l'an passé l'un des principaux artisans du titre de champion suisse de 1re ligue de Blonay Basket, il était sorti à 39 ans de sa retraite sportive pour venir renforcer cette jeune équipe en tant que joueur. Le voici désormais entraineur adjoint du BBC Monthey (photo: N. Acri), où il s'engage sans compter pour sa passion et surtout pour coacher les plus jeunes. Une nouvelle étape que ce joueur à la carrière exceptionnelle – il fut meneur de jeu de clubs prestigieux et a remporté de nombreux titres en Israël, Uruguay, Espagne, France ou Suisse– aborde avec humilité.

> J'ai beaucoup de chance! Je suis ici tout d'abord pour apprendre. J'essaie de comprendre beaucoup de choses, car c'est un tout nouveau monde pour moi. Je vois cette opportunité comme un cadeau que la vie m'a donné et en plus aux côtés de ce magicien (rires) (réd: il désigne l'entraineur Niksa Bavcevic). Nous travaillons avec une équipe vraiment exceptionnelle et cela est beaucoup plus simple. La formation des joueurs est également très importante pour moi et de voir travailler Niksa dans ce sens m'apporte beaucoup. Les résultats dépendent énormément de cet investissement.

> Dans longtemps! Je suis très content, je suis venu ici à la demande des dirigeants du club et je n'ai pas la prétention d'entrainer encore. Je suis plutôt un électron libre qui aide l'entraineur dans son quotidien, mais je travaille à côté et j'ai encore beaucoup d'autres projets professionnels. J'ai encore tellement à apprendre de cette équipe et de cette expérience. Je profite pleinement de ce cadeau et le temps nous dira si je pourrai être entraineur un jour...

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio