Télécharger
l’édition n°840
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Rénovation modèle : une vieille grange devenue un bijou d'habitation

Montreux «Il n'est pas nécessaire d'être du métier pour se lancer dans la rénovation d'un objet immobilier, mais s'entourer de professionnels sur qui l'on peut compter est essentiel». Telle est la constatation de Laurent Weber qui a fait d'une grange du hameau de Brent un sublime habitat qui allie avec bonheur patrimoine et esprit contemporain.

Rénovation modèle : une vieille grange devenue un bijou d'habitation

Magaly Mavilia

«Il ne faut pas avoir peur de se lancer», conseille Laurent Weber qui n'a pas eu froid aux yeux en achetant une grange dans son état le plus brut. Parti de rien, cet amateur de belles pierres, d'antiquités mais aussi de design, a su allier des styles apparemment contradictoires. Vue de l'extérieur, la grange a peu changé et conserve son esprit d'antan. La porte a entièrement été refaite dans l'ancien gabarit mais quelle surprise dès qu'on la franchit. Esprit post-industriel, objets design et lampes à filaments côtoient des antiquités dans une parfaite harmonie. Les fenêtres côté est ont gardé l'allure des anciennes meurtrières et intègrent de magnifiques pierres apparentes. «L'extérieur était recouvert d'un crépi peu esthétique et nous avons décidé de le piquer sans savoir ce que nous allions trouver dessous, raconte le propriétaire. L'apparition de ces magnifiques pierres a été l'une des très belles surprises de ce projet».

Oser imaginer

Laurent Weber a passé son enfance entre une maison Art Nouveau, en Belgique, et les villas Dubochet à Clarens. Difficile dès lors de se résoudre à acheter un bien conventionnel. La première rencontre avec la petite grange de Brent n'a pas été un coup de foudre, mais l'idée a fait son chemin. «Je me suis projeté dans ce grand espace vide et j'ai imaginé ce que je pouvais en faire. J'ai dessiné les plans, qui ont été exécutés par un ingénieur, je me suis entouré de professionnel de confiance et nous sommes partis dans l'aventure. Dans un chantier comme celui-ci, le fait d'être indépendant est un atout car la surveillance des travaux, si elle n'est pas faite par un architecte, demande de la flexibilité dans les horaires. Il faut être là pour régler les problématiques au moment où elles surviennent», admet ce conseiller en stratégie marketing et communication, directeur de l'agence De Visu à Clarens, présente également à Bruxelles.

Du faîte au sous-sol

Par où commencer dans un espace vide d'un seul tenant? Par poser la dalle du haut afin de consolider les murs d'ensemble. «C'était l'une de nos grandes craintes de départ, mais le tout a tenu et l'étage du haut a ainsi pu être réalisé», se réjouit Laurent Weber.

Ce troisième et dernier étage comprend une grande chambre avec un dressing et une salle de bain attenante, ainsi qu'une chambre d'amis et une seconde salle de bain. La dalle du rez-de-chaussée a été cassée et il a fallu creuser dans le sous-sol pour réaliser la buanderie, une cave à vins et une autre chambre d'amis qui donne sur le jardin. Au milieu, se trouve la pièce à vivre principale avec la cuisine ouverte sur le salon et la salle à manger.

Chiner sur internet

Le propriétaire avoue avoir beaucoup chiné sur internet pour trouver les matériaux et les objets qui correspondaient à ses goûts. Pas question de poser du prêt-à-meubler sans âme et si le budget n'est pas extensible, des concessions sont toujours possibles. Pour poser ce magnifique parquet en chêne blanchi, le budget a été réduit côté cuisine en prenant toutefois le temps de trouver un mobilier racé et sobre dans une gamme de prix intéressante. La pierre du plan de travail a été remplacée par du béton ciré, beaucoup plus avantageux, mais dont l'effet est surprenant.

Idem dans la salle de bain du haut. «Au lieu de mettre du carrelage partout, ce qui est assez onéreux, j'ai pris le parti de peindre les murs et cela m'a permis de poser de belles dalles en marbre noir et blanc au sol.»

Un splendide travail a été fait sur les poutraisons brossées à la main et qui donnent un charme fou aux pièces du haut. Le bois, le verre et le métal confèrent à l'ensemble une dynamique propre à l'esprit des lieux. «Dès le départ, je voulais un escalier en métal pour donner ce petit choc entre un côté industriel à l'intérieur et rural à l'extérieur. L'idée était de construire des univers différents dans un environnement qui a su conserver son caractère villageois. Brent est vraiment un endroit incroyable. C'est un petit coin de campagne inattendu où l'on trouve encore des fermes et des animaux à quelques minutes de l'autoroute. Il a su préserver une ambiance chaleureuse et un vrai esprit de village avec des maisons authentiques. D'où cette envie d'avoir une coquille extérieure à l'ancienne et un esprit aéré et contemporain à l'intérieur».

Date:16.02.2017
Parution: 840

Dans ce dossier

Documents

Vidéo
Documents audio