Télécharger
l’édition n°841
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

De l'aide pour dire stop à la clope

Vevey l'Hôpital Riviera-Chablais propose, sur le site du Samaritain, une consultation personnalisée et ouverte à tous pour accompagner les personnes désirant arrêter de fumer.

Portée par deux spécialistes (ici Maria Dobrinas) la consultation en tabacologie de l'Hôpital Riviera-Chablais est ouverte le vendredi à Vevey, sur rendez-vous en ambulatoire, et en tout temps pour les patients hospitalisés..DR

Texte: Valérie Passello

Peur du jugement, honte de la dépendance: pas facile pour un fumeur d'oser demander de l'aide sans craindre de se faire taper sur les doigts. Depuis octobre 2016, l'Hôpital Riviera-Chablais a mis sur pied une consultation en tabacologie portée par deux doctoresses spécialisées dans le domaine, la pharmacienne clinicienne Maria Dobrinas et Myriam Kohler Serra, médecin généraliste. Cette dernière explique: «Un patient m'a dit que nous arrivions à le responsabiliser sans le culpabiliser. C'est exactement ça: la culpabilité n'est pas justifiée, car arrêter de fumer est difficile, la dépendance est aussi bien physique que psychologique, liée à des habitudes, à des situations ou à des émotions. Au premier entretien, nous prenons le temps de comprendre comment un comportement s'inscrit dans la vie quotidienne de la personne».

Le travail consiste d'abord à construire et à renforcer la motivation des participants. Ensuite, même s'il n'existe pas de formule magique, plusieurs solutions peuvent être proposées, comme l'apport de substituts nicotiniques par exemple. «La crainte de remplacer une dépendance par une autre est fréquente. Mais la nicotine n'est pas dangereuse pour la santé, ce sont les milliers de substances que l'on trouve dans la fumée qui sont nocives», précise Maria Dobrinas. Des séances d'acupuncture ou d'hypnose peuvent compléter la démarche.

Soutien crucial contre la récidive

La consultation ouverte à tous a lieu le vendredi, à Vevey sur le site du Samaritain, mais les patients hospitalisés peuvent demander de l'aide à tout moment sur l'ensemble de sites de l'Hopital. Les fumeurs en bonne santé qui se posent des questions ou hésitent encore à lâcher leur cigarette sont aussi les bienvenus. Tous recevront des clés pour s'en sortir: «Il ne faut pas hésiter à se réinventer: nous réfléchissons ensemble à des moyens de changer des habitudes qui donnent au cerveau le réflexe d'allumer une cigarette», détaille Myriam Kohler Serra. Faire connaître l'offre et encourager les gens à prendre contact sont aussi des points importants: «Nous envisageons d'organiser des soirées d'information à l'occasion de la journée sans tabac du 31 mai. Selon les statistiques, un soutien dans le processus d'arrêt double les chances de ne pas recommencer», ajoute Maria Dobrinas.

Date:23.02.2017
Parution: 841

En images

Documents

Vidéo
Documents audio

Dans ce même dossier