Télécharger
l’édition n°844
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Bientôt de l'eau propre

Oron Entre l'écoulement de couleur brunâtre dans le lavabo et une qualité de l'or bleu altérée, certains habitants subissent d'importantes perturbations. 450'000 frs seront investis pour la pose d'une nouvelle canalisation.

A chaque intervention sur le réseau hydraulique, l'écoulement d'eau se ternit chez les habitants de la zone alimentée par Forel. O. Binggeli

Oriane Binggeli

Pas besoin d'un quelconque signal d'alarme. A chaque intervention de la commune d'Oron sur le réseau d'eau potable de Forel, les moins chanceux n'ont qu'à actionner le robinet pour constater que des travaux sont en cours. Entre l'écoulement de couleur brunâtre dans le lavabo et une qualité de l'or bleu altérée, les habitants de la zone entre la Chervettaz, Les Moillettes, Les Vernes, La Vernenche et la localité de Vuibroye subissent d'importantes perturbations. «Les plaintes sont nombreuses et le fontainier redouble toujours d'efforts pour la purge des conduites», confesse Frédéric Isoz, municipal des services industriels, en désignant les photos envoyées par les habitants lésés.

Heureusement, cela ne durera pas. La commune prévoit de rectifier le tir en aménageant une liaison entre la chambre de La Dausaz au lieu-dit de La Chervettaz où commence le petit réseau alimenté par Forel. En tout, 915 mètres de tuyauterie seront posés, pour un coût total de 452'000 frs, dont 140'000 frs devraient être subventionnés par l'Etablissement cantonal d'assurance (ECA). «Nous devons d'abord soumettre le dossier aux entreprises, déclare l'édile, mais les travaux devraient être entamés d'ici à la fin de l'automne.»

Intégrer l'aménagement au projet global

La facture s'ajoute à celles déjà existantes dans le domaine hydraulique de la commune. Oron poursuit sa création de plusieurs tronçons de conduites dans le cadre de son plan directeur de la distribution de l'eau (PDDE), d'où ces conséquences négatives pour certains habitants. Près de 20 millions seront investis au total dans ce projet, selon les estimations du municipal. Au Conseil communal du 6 mars, ce dernier rappelle le souhait des autorités d'étaler les frais sur la période la plus longue possible. «Nous procédons par étapes et cette liaison ne s'inscrivait pas dans celle qui était prévue cette année, admet Frédéric Isoz aux élus les plus sceptiques. Mais elle sera reportée sur le plan global, la comptabilité étant toujours en mouvement. Quand on sait que chaque fuite coûte environ 5'000 frs, les intérêts prennent une ampleur démesurée sur la durée et cet investissement représente la solution la plus logique.»

Date:16.03.2017
Parution: 844

Ruisseau à sécuriser d'urgence

Lors de cette même séance, le législatif a voté un crédit de 165'000 frs pour des travaux de protection contre les crues de la Biorde à Palézieux-Village. Un chantier devenu urgent à la suite d'un débordement survenu en mai 2015 qui avait blessé une personne et fait des dégâts à hauteur de 120'000 frs. Une digue de terre sera créée en amont du petit garage et un mur sera érigé en aval. Ce chantier, qui devrait être subventionné à 95%, intervient en marge d'un projet de revitalisation de la Biorde.

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio