Télécharger
l’édition n°844
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Stationner à Vevey coutera jusqu'à 66% plus cher

mobilité Il faudra débourser 2 frs de l'heure, contre 1,20 actuellement, pour se parquer au centre-ville dès le 1er avril. Cette décision municipale, qui rapportera 880'000 frs de recettes supplémentaires par an sur un budget communal de 140 millions, fâche les commerçants, mis devant le fait accompli.

 «La situation de parcage n'est pas bonne et on en rajoute une couche», déplorent les commerçants.

Sandra Giampetruzzi

C'est un mauvais poisson d'avril pour les automobilistes. Dès le 1er avril, le tarif de stationnement à Vevey sera de 50% à 66% plus cher. Cette nouvelle tarification concernera environ 2'000 des 4'600 places de parc de la commune. Des 2'600 restantes, 1'800 restent gratuites, en zone bleue, et 800 sont privées, comme les parkings Manor et Migros. Objectifs de cette refonte des tarifs, selon les autorité: «Tendre vers une mobilité durable, maintenir une bonne accessibilité pour les déplacements liés à la viabilité du centre-ville en améliorant le taux de rotation sur les places de stationnement, dissuader le stationnement et le trafic des pendulaires dans le centre et garantir le stationnement des habitants dans leur quartier».

«Il ne faudra pas pleurer»

Mais aussi renflouer les finances communales. La Municipalité avait d'ailleurs déjà anticipé cette hausse tarifaire et inscrit 880'000 frs de recettes supplémentaires au budget 2017. Le Conseil communal n'avait pas apprécié d'être mis devant le fait accompli, mais vu le budget déficitaire, s'était résolu le 7 décembre 2016 à accepter cette hausse. Christophe Ming, conseiller communal PLR et directeur général de l'Hôtel Astra, situé sur la place de la gare à Vevey, avait même fustigé: «Il faut laisser respirer un peu les commerçants. Quand plus personne ne voudra venir en ville, il ne faudra pas venir pleurer. Les gens n'osent déjà plus venir car la police est derrière chaque véhicule stationné». Jérôme Christen, municipal en charge du dossier, précise que cette réflexion a été menée dans le but de mieux répartir les places de parc. Si l'ensemble de la nouvelle tarification prendra effet au 1er avril, les détenteurs d'un abonnement pour le parking du Panorama bénéficient d'un répit jusqu'au 1er juin.

Un Conseil résigné

L'annonce le 9 mars de cette décision municipale promettait de faire l'effet d'une petite bombe. Pourtant, elle n'a fait l'effet que d'un pétard mouillé. Le Conseil communal paraissait, une fois n'est pas coutume, résigné. «L'UDC est totalement opposée à cette augmentation, même si ce n'est pas de notre compétence, déplore Bastien Schobinger. On se tire une balle dans le pied. Cette augmentation poussera ceux qui viennent à Vevey vers les autres communes où le stationnement est moins cher». D'autres conseillers communaux considèrent que cette manière de faire est cohérente avec le fait de vouloir promouvoir la mobilité douce, mais regrettent fortement que les commerçants, et notamment la Société industrielle et commerciale (SIC), n'aient pas été consultés sur le sujet.

Manière de faire critiquée

«J'ai appris la nouvelle ce matin à 9h30, précise Yvan Leupin, président de la SIC, contacté par Le Régional au lendemain de ce Conseil. La Municipalité sait que c'est une question centrale pour nous. Nous ne pouvons que déplorer cette manière de faire. La situation de parcage à Vevey n'est pas bonne et on en rajoute encore une couche». Même son de cloche du côté de l'Association des commerçants de Vevey (ACV). Sa présidente, Anne-Christine Meylan, s'étonne de l'importance de la hausse. «C'est une augmentation importante d'un seul coup. Et surtout je m'étonne que le tarif à partir de 3h est moindre, alors que sur la Place du Marché on ne peut de toute façon pas rester plus de trois heures». Jean-Louis Bolomey, président de la Société de Développement de Vevey, estime que «cette augmentation n'est évidemment pas bonne pour le commerce, mais il faut bien trouver de l'argent quelque part surtout avec la situation dans laquelle se trouve Vevey. Cette hausse ne retiendra pas la personne qui veut venir à Vevey, mais par contre elle ne restera pas boire un verre ou manger une assiette. Elle consommera donc moins sur place».

Date:16.03.2017
Parution: 844

1er avril

Zones 30 min à 5h 2 frs/h jusqu'à 3h puis 1fr/h; gratuit la nuit

Zones 11h 1,50 fr/h jusqu'à 3h, puis 0.80ct/h; gratuit la nuit

Parking Panorama 2frs/h avec possibilité de tarification à la demi-heure; 1fr/h

Abonnement général au Panorama 200 frs

Abonnement bureau au Panorama 180 frs

Abonnement nuit au Panorama 100 frs

Macarons habitants 40 frs

Macarons pendulaires 80 frs

Macarons pendulaires avec Mobilis 40 frs

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio