Télécharger
l’édition n°849
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Renaissance de l'amandier de Glérolles

RIVAZ-ST-SAPHORIN L'arbre abattu a pu renaitre en trois exemplaires grâce à l'engagement d'un amoureux de la nature.

L'amandier est un indicateur des températures à venir, quand il fleurit le grand froid ne revient plus. Ici avant. Guillaume Delhay, paysagiste, et Jean Abraham Droz.

Vieux de 100 ans et malade, l'amandier de Rivaz-Glérolles avait été abattu. Il s'agissait d'une variété précoce exceptionnelle qui peut fleurir à la fin décembre. Il est un indicateur des températures à venir, quand il fleurit le grand froid ne revient plus. Il était très admiré mais il a succombé.

Bonne nouvelle, les promeneurs et autres passagers de la ligne CFF du Simplon pourront de nouveau y faire des pèlerinages, voire l'admirer, et récolter des amandes sans se fournir en Californie. Il a en effet été sauvé par greffage à partir de l'ancien par Jean Abraham Droz, habitant de Corseaux. Sensibilisé par un courrier de lecteur de cet amoureux de la nature, le responsable de l'entretien des routes, Mr Brélaz, lui a alors demandé de pouvoir obtenir 3 exemplaires pour replanter des arbres identiques. «J'avais pris des noyaux que j'ai stratifiés, ensuite greffé les pousses et obtenu 40 exemplaires, dans le but d'inonder les bords de la route d'amandiers en fleurs janvier, février, mars», explique Jean Abraham Droz. sn

Date:20.04.2017
Parution: 849

Dans ce dossier

Documents

Vidéo
Documents audio