Télécharger
l’édition n°849
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Les écoliers s'emparent du micro

Montreux Du 8 au 11 mai, Radio Bus fera escale à Montreux, dans le préau de l'établissement primaire et secondaire. Durant quatre jours, des étudiants entre la 8e et la 12e année endosseront le rôle tantôt d'animateur, tantôt de technicien.

Le radiobus, un excellent lieu d'apprentissage

Oriane Binggeli

«A vous l'antenne!» déclareront bientôt les animateurs de Radio Bus aux étudiants montreusiens. Du 8 au 11 mai, la radio sur roues posera ses quartiers à l'école primaire et secondaire de Montreux. Non contente de jouir du préau de l'établissement, l'équipe comptera également sur la participation d'une dizaine de classes pour assurer les émissions. «En tout, plus de 120 étudiants entre 11 et 16 ans se lancent dans l'aventure», résume Daniel Manzini, doyen de l'école et coordinateur de l'événement.

Construire sa bande son

Reportages préenregistrés, micro trottoirs ou débats en direct, l'éventail sera large et les sujets multiples. Il faut dire que les jeunes se préparent depuis plusieurs mois à la venue du Radio Bus. «Les animateurs nous ont rendu visite à quatre reprises depuis la rentrée, dévoile le doyen. Par étapes, ils ont enseigné aux étudiants comment former une émission et constituer une Play List, en y glissant différents jingles et morceaux de musique.»

Coachés par leurs professeurs, les élèves ont choisi leur sujet de reportage selon leurs envies et affinités personnelles. «Entre politique communale, cantonale et problématique du réchauffement climatique, il y en a pour tous les goûts, sourit Daniel Manzini. Les possibilités sont infinies, il n'y a pas de doublons et il est intéressant de voir un même sujet abordé par un enfant de 11 ans ou un adolescent de 15 ans».

Dès le 8 mai, les petits groupes se succèderont à l'intérieur du bus pour y faire vivre la radio sur la fréquence 107.5. Entre la table de mixage et le studio, le but sera d'assurer une synergie continue jusqu'au 11 mai à 18h. «C'est un peu comme la préparation d'un spectacle, rit le doyen. Il y a une petite pression avant de fouler les planches et déclamer son texte».

Une approche académique différente

Si l'expérience est inédite pour ces jeunes, elle ne l'est pas pour tous les professeurs. «Le bus était déjà venu en 2009, se souvient le Montreusien. L'une des enseignantes avait gardé un très bon souvenir de son passage et c'est sur son initiative que nous avons renouvelé la collaboration».

Plus qu'une activité extrascolaire originale, c'est un outil pédagogique efficace qui motive les étudiants dans leur production écrite et orale. «Les dimensions du travail sont différentes, la responsabilité est plus grande quand il est destiné à un auditoire, analyse le coordinateur. Finalement, le thème abordé est secondaire et c'est la forme et l'émulation entre les participants qui priment. De plus, ils pourront tous bénéficier d'un feedback de la part de leurs camarades».

Le doyen de l'établissement en est convaincu: l'exercice profite aussi aux élèves en difficulté scolaire. «Certains sont lassés par l'école et ne portent aucun intérêt à l'institution, confesse-t-il. Radio Bus les booste et leur donne un but plus concret.»

Date:20.04.2017
Parution: 849

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio