Télécharger
l’édition n°853
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Pas de solution idéale pour le centre d'Oron

Circulation Le carrefour entre la route de Bulle et celle de Palézieux devrait être définitivement paré d'un rond-point pour fluidifier le trafic. Un crédit d'étude de 100'000 frs a été accepté en ce sens par le législatif. Mais il a soulevé des discussions sur le futur du centre. Un ping pong entre Municipalité et conseillers.

Un rond-point provisoire a été aménagé sur ce carrefour problématique de la commune d'Oron.Google earth

Valérie Blom

Rejoindre les magasins d'Oron-la-Ville en voiture depuis Palézieux n'est à certaines heures de loin pas une sinécure. Pour fluidifier le trafic, un rond-point provisoire a été instauré, à la suite d'un crédit d'étude accepté l'année dernière. Mais avant que l'installation du giratoire devienne définitive, la commune d'Oron a voulu approfondir la réflexion en incluant le stationnement des véhicules le long de la route de Palézieux. Un nouveau crédit d'étude de 100'000 frs a ainsi été validé par le Conseil communal ce 15 mai.

Le sujet a soulevé tout de même de nombreuses discussions. «Je propose un amendement, s'est exclamé Philippe Demierre, élu de GRINDOR. Il faut que ce soit précisé que la Place de foire n'est pas une route de transit!» Le conseiller communal pointe du doigt de nombreux automobilistes qui tentent de «couper» le bouchon en passant justement par ladite place.

Ne pas tuer le centre-ville

Le municipal Thierry-Vania Menétrey a tenté de relativiser: «Grâce au rond-point déjà en place, la circulation est d'ores et déjà plus fluide. Les conducteurs ne seront donc plus tentés de passer par là.» Mais Philippe Demierre n'en démord pas: «Il devrait y avoir un moyen simple d'intervenir, comme mettre à 30 km/h ou installer un panneau.» Au tour du municipal Daniel Sonnay d'intervenir: «Dans une situation idéale, nous enlèverions tout, bâtiments y compris, pour repenser l'entier du centre d'Oron-la-Ville. Malheureusement, ce n'est pas possible.»

Le syndic Philippe Modoux a renchéri: «S'il existait une solution simple nous l'aurions déjà choisie.» L'exécutif ne souhaite pas non plus dévier l'entier du trafic ou ôter les places de parc. «Sinon, cela signifierait la mort des commerces du centre-ville.» Le législatif s'est également inquiété de l'emplacement des passages piétons, actuellement problématique. «Je ne peux pas répondre à cette question, explique Daniel Sonnay. Ce sera aux ingénieurs spécialistes de définir la meilleure option. Mais cela fait évidemment partie des sujets qu'ils doivent étudier.»

L'amendement de Philippe Demierre a été rejeté et le préavis a été accepté. Le carrefour devrait ainsi se doter définitivement d'un giratoire, en plus de cheminements piétonniers entre la BCV, l'EMS La Faverge et le chemin des Chênes.

Date:18.05.2017
Parution: 853

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio