Télécharger
l’édition n°858
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Chexbres prévoit une forte hausse d'impôts

Finances La Municipalité propose une hausse de cinq points du taux fiscal, de 64 à 69, pour 2018 et 2019. A l'horizon 2021, c'est même une hausse de dix points qui est prévue. En cause, les investissements et les finances qui se péjorent. Si l'option fait grincer des dents, c'est surtout la perspective de définir le taux pour deux ans qui dérange. Garder la main chaque année

«Il va bien falloir trouver un moyen de s'acquitter de nos dépenses», argumente Pascal Perriraz, conseiller communal. DR

Valérie Blom

Le couperet tombe à Chexbres: bouclant sur une perte de plus de 500'000 frs après quelques années de petits bénéfices, la commune a décidé d'intervenir en proposant une hausse du taux d'imposition de 5 points. Ce préavis et les comptes seront soumis au vote du Conseil communal le 26 juin. Habituée à définir son coefficient d'année en année, la Municipalité demande cette fois de passer de 64 à 69 % pour deux ans.

«Par la force des choses, il va bien falloir trouver un moyen de s'acquitter de nos dépenses, commente, las, Pascal Perriraz, conseiller communal. Nous avons eu la chance de pouvoir bénéficier longtemps d'un taux bas.» Il se pourrait bien que ce soit la fin de l'âge d'or, puisqu'en sus de cette augmentation, Chexbres pourrait en vivre deux autres par la suite, de trois points en 2020 et deux en 2021. Le coefficient gagnerait ainsi dix points en quatre ans.

Le collège à Puidoux en cause

«Je m'y attendais, mais pas à 5 points!» s'exclame Frédéric Mettraux, également membre du législatif. Il a hâte de connaitre l'opinion de ses collègues et d'écouter le débat. Mais l'option de puiser dans le porte-monnaie des ménages ne le séduit pas au premier abord. «Lorsqu'on voit certaines dépenses, telles que 25'000 frs pour un échafaudage de pont, c'est un peu difficile d'avaler la pilule.» A d'autres, la hausse apparaît comme nécessaire avec les investissements de la commune, dont la facture du collège construit à Puidoux - 37 mios à se partager avec Puidoux, St-Saphorin, Rivaz et Bourg-en-Lavaux. «Ce n'est jamais une bonne nouvelle, mais après réflexion, c'est logique», note Yvan Favre, président du Conseil.

Si la nouvelle de la hausse ne choque pas l'entier du Conseil - elle était déjà annoncée depuis quelques bouclements - le préavis s'étalant sur deux ans heurte davantage. La commune avait pour habitude d'envisager son taux une année après l'autre. La commission des finances propose d'ailleurs d'amender le texte en ce sens. «Nous comprenons l'augmentation, relève Cédric Ganty, président de ladite commission. Mais il nous paraît logique d'envisager un exercice après l'autre.» La municipale des finances, Dominique Wyss Cossy explique qu'il s'agit surtout de soucis de gestion du budget. «Il s'agit d'un énorme travail de prévoir les montants d'année en année, alors que la loi nous permettrait de définir le taux pour toute la législature. Nous souhaitons donc pour une fois le maintenir sur deux ans.»

Date:22.06.2017
Parution: 858

360 frs de hausse pour un couple sans enfants

La variation de 64 à 69 points représente une hausse de la facture annuelle de 173 frs pour une personne célibataire avec un revenu de 50'000 frs (443 frs pour 100'000 frs/ 761 frs pour 150'000 frs), 358 frs pour un couple sans enfants et un revenu de 100'000 frs (620 frs pour 150'000 frs) et 309 frs pour un couple avec deux enfants et un revenu de 100'000 frs (530 frs pour un revenu de 150'000 frs).

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio