Télécharger
l’édition n°859
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Réduire les nuisances, à quel prix ?

Vevey Le souhait municipal d'investir un million de frs pour le réaménagement du Jardin Doret ne passe pas. En cause, l'état des finances. L'exécutif devra réviser son projet durant l'été et venir avec une version allégée.

Chaque été, la fréquentation du parc Doret génère bruit et incivilités pour le voisinage.	   SGI

Sandra Giampetruzzi

Il faisait déjà chaud et moite ce jeudi 22 juin, pour le dernier Conseil communal de Vevey avant la pause estivale, et la température a encore grappillé quelques degrés supplémentaires. Seul gros sujet à l'ordre du jour, le crédit d'études de 130'000 frs pour repenser le Jardin Doret afin d'y limiter les incivilités, n'a pas fait l'unanimité, loin de là.

Oui pour la coulée verte

«Vevey Libre n'est pas vraiment enchanté. Accepter ce préavis implique un projet qui avoisinera le million de frs alors que les finances communales sont dans le rouge vif», soulève Francis Beaud. Ce dernier pense également qu'implanter un café culturel à cet endroit ne fonctionnera pas, mais certaines idées du préavis, comme la création d'une coulée verte, font l'unanimité. Il a donc déposé un vœu auprès de la Municipalité pour qu'elle revienne avec un nouveau préavis maintenant la coulée verte et la création d'un pavillon simple pour un montant qui ne dépasse pas 100'000 frs. Même discours du côté des socialistes, de l'UDC et du PLR qui s'inquiètent pour les finances de la Ville. Au fil de la discussion, plusieurs amendements ont été déposés, notamment pour le maintien du parc à chiens, du terrain de Beach Volley et du kiosque ainsi que l'instauration d'une démarche participative avec la population. Le délai de réalisation semble également utopique aux yeux des membres du Conseil. «Vouloir trouver une solution à plusieurs problèmes et cela avant la Fête des Vignerons ce n'est pas possible», avance Clément Tolusso de Décroissance- Alternatives.

Un nouveau préavis en vue

La Municipalité s'est défendue en expliquant: «Le Jardin Doret se trouve dans un contexte urbain dense qui engendre de nombreuses nuisances, précise la syndique Elina Leimgruber. Il faut trouver des solutions d'où la proposition d'une coulée verte, la création de potagers urbains pour les habitants du quartier et d'un pavillon pour mieux canaliser les usagers du site vers le nord de la parcelle. Nous avons pris acte de vos remarques et par conséquent nous retirons ce préavis pour revenir avec un projet en adéquation avec vos demandes».

Date:29.06.2017
Parution: 859

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio