Télécharger
l’édition n°861
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Il aura fallu trois syndics

St-Légier Le plus gros projet immobilier jamais réalisé sur la commune est sur le point de sortir de terre. Quelque 300 nouveaux habitants arriveront d'ici à l'automne 2020 sur une parcelle de 22'600 m2, située à proximité immédiate de la gare.

Dominique Epp, municipal de l'urbanisme (1er depuis la gauche), Alain Bovay, syndic (2ème depuis la gauche), et Christoph Gerber, responsable immobilier chez PUBLICA (4ème depuis la gauche), ont donné les premiers coups de pelle du nouveau quartier En Grandchamp.

Texte et photo: Sandra Giampetruzzi

Les projections visent déjà 2030 et c'est demain. La commune de St-Légier pourrait accueillir d'ici-là 2'000 habitants supplémentaires. Près de 800 habitants sont déjà prévus avec les projets immobiliers En Potreau et En Grandchamp. Ce dernier a démarré le 4 juillet. «C'est le plus gros projet immobilier jamais réalisé sur la commune, reconnait le syndic, Alain Bovay. Et il aura fallu trois syndics pour qu'il prenne forme. Les premières esquisses datent de 2003». Pour anticiper l'arrivée de ces nouveaux habitants, la commune avait déjà prévu des infrastructures scolaires supplémentaires en réalisant l'extension du collège Clos-Béguin.

Parc et points d'eau

Située au sud-est de la gare de St-Légier, la parcelle surplombe le lac Léman et s'inscrit dans la légère pente du terrain. «Dix ans d'études, de persévérance et d'optimisme ont été nécessaires pour mener à bien ce projet, qui a rencontré beaucoup d'oppositions, explique Christoph Gerber. Il est responsable du service immobilier de la Caisse fédérale de pensions PUBLICA, qui finance le projet. Mais nous sommes maintenant tournés vers l'avenir. Nous avons imaginé un projet qui s'intègre parfaitement dans l'environnement bâti alentour. Un cadre voulu élégant, caractérisé par de petits immeubles, avec l'aménagement également d'un cours d'eau et d'un parc entre les bâtiments». Le coût de la construction est budgétisé à 50 mios de francs.

De la location pour les jeunes

Au total, 11 bâtiments seront construits pour accueillir environ 300 habitants toutes générations confondues. En plus des 149 logements prévus, une garderie complètera le projet ainsi qu'un parking souterrain. La location de surfaces à des cabinets médicaux et dentaires est aussi à l'étude. Tous les logements seront destinés à la location. «Cela répond à un véritable besoin, car actuellement nous n'avons pas de solution à proposer à nos jeunes qui veulent s'installer, alors ils partent sur d'autres communes», déplore le syndic. Le projet se réalisera en trois étapes. Les premiers habitants pourraient emménager à l'automne 2019 déjà. D'ici-là, il faudra compter sur la compréhension et la patience du voisinage qui devra endurer les 26 mois de travaux. «Mis à part le bruit et la poussière, nous sommes inquiets car la circulation va être difficile. Tout le trafic se fera par le sud et l'augmentation de trafic liée à ces nouveaux habitants n'est pas encore réglée», s'inquiète un habitant voisin venu assister à la pose de la première pierre de ce nouveau quartier.

Date:13.07.2017
Parution: 861

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio