Télécharger
l’édition n°861
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Et si l'on voyait Bex autrement ?

Tourisme La commune de Bex publie une brochure proposant deux balades à thème: les «Sentiers culturels». L'office du tourisme, lui, inaugure deux nouveaux panneaux didactiques. Découverte.

Une partie de l'équipe ayant participé à l'élaboration de la brochure pose devant le Petit Buffet de la Gare, point de départ de l'une des balades.

Textes et photo: Valérie Passello

Qui connaissait la légende, démentie par des recherches effectuées dans les années 1960, affirmant que le Château-Feuillet, au cœur du bourg, était relié par un souterrain à la Tour de Duin? Qui avait connaissance de l'existence de ce château en terres bellerines, d'ailleurs? Et si l'on allait faire un tour à la «cour des miracles», à côté de la Maison Tavelli, la plus ancienne habitation de Bex, construite en 1563?, selon la date inscrite sur l'escalier. En passant au «domaine des Besses», le promeneur avide de découvertes aura une pensée pour ses illustres habitants, comme le grand bailli du Valais Jacques Valentin Sigristen, qui y résida au 18ème siècle, ou le peintre Louis-Auguste Veillon, qui y vit le jour au siècle suivant. Peut-être que les chasseurs de trésors pâliront d'envie en apprenant que l'un des plus importants trésors monétaires de Suisse a été découvert en 1886, près de la maison située au chemin des Mûriers 1. Enfin, au moment de traverser la Place du Marché, plus personne n'ignorera que, sous ses pieds, se trouvent des tombes burgondes du 6ème siècle.

Grande est la richesse des renseignements, éléments scientifiques, historiques et anecdotiques contenus dans la brochure d'une quarantaine de pages éditée par la commune de Bex, proposant deux balades à thème: «Flâneries dans le village entre passé et présent» et «Zigzags sur la colline de Chiètres». Au long des itinéraires choisis, l'ouvrage présente en images et en textes des lieux et bâtiments remarquables. Chaque texte est accompagné d'un QR code: il suffit de le scanner avec son téléphone portable pour obtenir davantage d'informations.

«Un travail d'équipe»

L'initiateur du projet n'est autre que l'ex-municipal des bâtiments et de l'urbanisme Christophe Siméon: «Durant mon mandat, j'ai été frappé par la richesse architecturale de la commune, qui sort du lot par rapport au reste du Chablais, plutôt rural et viticole. Ce bâti hors normes est lié notamment à notre passé bernois, à l'histoire des Mines de Sel et à l'époque de Bex-les-Bains», analyse-t-il. L'idée des sentiers culturels est née il y a 5 ans et c'est grâce à la création d'une commission municipale qu'elle a pu se concrétiser. Les membres du groupe de travail ont œuvré bénévolement et le Service immeubles, patrimoine et logistique du canton de Vaud, ainsi que la section d'Histoire de l'Art de l'Université de Lausanne ont aussi apporté leur contribution. Le contenu a en outre été décortiqué par l'archéologue bellerine Circé Fuchs, afin d'apporter un crédit scientifique supplémentaire à la brochure. «C'est le bel aboutissement d'un travail d'équipe», se réjouit encore Christophe Siméon.

Les acteurs de cette aventure imaginent déjà d'autres itinéraires à valoriser dans au moins une brochure supplémentaire à l'avenir. Une perspective qui ravit le président de Bex Tourisme Philippe Benoit: «Cette magnifique initiative n'émane pas de l'office du tourisme, mais elle complète d'autres projets comme celui des géotopes, (voir encadré). Elle contribue à tisser une grande toile pour la découverte de Bex et de ses environs». La brochure est disponible gratuitement au «Point I» de la gare de Bex, au secrétariat municipal, dans les offices du tourisme du Chablais et à la caisse de Bex&Arts pendant le temps de l'exposition.

Date:13.07.2017
Parution: 861

Comprendre le paysage

Depuis 2014, l'office du tourisme de Bex collabore avec les géomorphologues Simon Martin et Amandine Perret, du Bureau Relief, pour créer des panneaux didactiques mettant en lumière des éléments géologiques particuliers de la région de Bex. Le projet «Géotope» s'étoffe de deux panneaux supplémentaires inaugurés le 6 juillet. Le premier, à Pont de Nant, est axé sur la dynamique naturelle des cours d'eau et la formation du vallon, avec un clin d'œil aux trois figures vaudoises dont le nom est inscrit en lettres rouges sur la falaise: Eugène Rambert, Juste Olivier et Jean Muret. Les inscriptions viennent d'ailleurs d'être rafraîchies par l'association d'intérêt public des Plans-sur-Bex. Le second panneau, situé au départ du parcours VITA, dans la forêt des Luisances, s'arrête sur la Pierre Besse et le Bloc Monstre, des blocs erratiques ayant permis au scientifique Jean Charpentier, alors directeur des Mines de Sel, d'élaborer la théorie des glaciers.

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio