Télécharger
l’édition n°863
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Pluie d'oppositions au « bétonnage » d'un parc

Chexbres Le projet immobilier du quartier Bourg-Nord, prévoyant l'implantation de quatre nouveaux bâtiments, crée une scission entre la Municipalité et une partie de la population. La mise à l'enquête du plan partiel d'affectation se heurte à plus de deux cents oppositions. L'exécutif tente de calmer le jeu.

C'est dans ce parc public au cœur de Chexbres que des immeubles pourraient être construits. DR

Oriane Binggeli

L'heure est toujours au débat du côté de Chexbres. La mise à l'enquête du plan partiel d'affectation (PPA) du quartier Bourg-Nord, dont l'échéance était fixée au 16 juillet, a provoqué plus de deux cents lettres d'oppositions. «Tout projet d'ampleur suscite des réactions», commente avec prudence le municipal Jean-Louis Paley, sans connaître le nombre exact des opposants. A l'heure de rédiger ces lignes, l'exécutif ne s'était pas encore concerté pour communiquer une réaction officielle. «Pour le moment, je n'ai fait que survoler le contenu des lettres, confesse le vice-syndic. Il nous faut en prendre connaissance et préparer nos réponses.»

Un projet cher et inadéquat

Quoi qu'il en soit, les édiles s'avouent conscients du travail qu'il reste à accomplir dans ce dossier. Leur force de conviction risque d'être mise à l'épreuve, certains citoyens paraissant déterminés à stopper le projet, jugé trop coûteux et inadapté. «On nous annonce un prix approximatif de 4 millions, argue une habitante plutôt remontée. Mais la Municipalité reste très vague sur l'origine de ce financement, mentionnant la vente de terrains ainsi que le revenu des impôts.» La commune venant déjà de voter une augmentation de 5 points de son taux d'imposition, la citoyenne préconiserait de freiner les dépenses, craignant un endettement inutile. «Le dossier comprend la construction d'un nouveau bâtiment communal, poursuit-elle, alors que l'administration actuelle est stratégiquement mieux placée et reste fonctionnelle. Plus généralement, le plan général d'affectation de Chexbres est en cours d'élaboration. Ce projet partiel arriverait comme «la charrue avant les bœufs».

«Sacrifier un parc public»

Certains citoyens vont même plus loin dans leurs propos, selon certaines lettres que Le Régional a pu se procurer, évoquant une perte de confiance en la Municipalité. «Elle avait accepté la pose de gabarits en séance publique et n'a pas tenu sa promesse, interpelle une résidente du village. De plus, sacrifier un parc public au profit d'appartements adaptés serait inutile, il y en a déjà à Claire Fontaine.» Dilapidation d'argent, destruction des espaces verts et du caractère historique du quartier: les termes sont forts et engagés sous la plume des opposants. «Manifestement, les urbanistes n'ont pas été consultés dans la réalisation des plans, ose une troisième personne. Si la commune poursuit dans ses démarches de vente de terrain, que va-t-on laisser aux générations futures?»

Une première esquisse

Pour se défendre, les municipaux pointent du doigt le caractère partiel du plan d'affectation. «Ce PPA ne fait qu'ouvrir des pistes, fait remarquer Jean-Louis Paley. Pour l'instant, les dimensions sont encore très floues. Il serait dommage de couper court à la discussion dès cette première étape, car ce n'est que dans la seconde phase du processus que les architectes présenteront un projet plus abouti, avec des coûts et des volumes précis, et alors, un vrai débat pourra avoir lieu, plus intéressant.»

Date:10.08.2017
Parution: 863

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio