Télécharger
l’édition n°863
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Le dynamisme vaudois fait recette

Economie Le canton de Vaud affiche une jolie croissance et son produit intérieur brut (PIB) continue d'augmenter. Une étude confirme des perspectives favorables pour l'économie.

La Suisse romande s'est hissée au 8e rang des régions les plus prospères d'Europe en 2015.DR

Nina Brissot

Quatre fois par an, l'étude et la publication du PIB donnent la température de l'économie du canton. Cette recherche est confiée à Crea qui est l'institut d'économie appliquée de la faculté de la Haute école de commerce (HEC) et de l'université de Lausanne. Elle est commanditée conjointement par la Banque cantonale vaudoise, l'Etat de Vaud, représenté par le Service de la promotion économique et du commerce, Statistique Vaud et la Chambre Vaudoise du Commerce et de l'Industrie. La dernière en date a été présentée le 11 juillet avec de bonnes nouvelles.

Reprise de la conjoncture mondiale

Dans le fond, rien de bien nouveau depuis le mois d'avril, date de la dernière étude. Les perspectives vaudoises surfent sur un vent favorable. L'Europe flotte un peu sans trop savoir ce qu'il va advenir du Brexit. L'incertitude est en outre latente quant aux effets de la politique de Donald Trump, mais la conjoncture mondiale est en amélioration, ce qui profite aussi à la Suisse et au canton de Vaud. Ce dernier est dynamique et peut, selon cette étude, tabler sur une croissance modérée de 0,5 à 2% dans certaines branches telles que la chimie-pharma, l'immobilier, la construction, le commerce de gros et de détail et les services financiers. De son côté, l'hôtellerie-restauration pourrait elle aussi renouer avec la croissance tout comme les transports et les communications.

Repli dans l'industrie

2017 aura été une année de léger repli pour l'industrie des machines, notamment à cause de la stagnation des exportations horlogères. La stabilité est prévue pour l'industrie alimentaire. Ceux qui ont vécu une croissance marquée en 2017 sont les secteurs des services publics et parapublics, mais cela pourrait se modérer un peu en 2018.

Se réjouir avec modération

Sans la petite phrase «ces prévisions doivent être considérées avec prudence, les incertitudes et les facteurs de risque restant nombreux», nous ne serions pas en Pays de Vaud où il faut toujours se réjouir avec modération. Donc, si la demande intérieure est robuste, si les conditions s'améliorent pour les entreprises exportatrices, il ne faut pas perdre de vue la force du franc par rapport à l'euro. Et puis la croissance mondiale est moins dynamique que le canton de Vaud, il convient donc de rester prudent. Surtout que les tensions géopolitiques sont nombreuses dans le monde. Et qui sait comment vont se développer les accords bilatéraux avec une Europe qui doit gérer ceux qui voudraient entrer et ceux qui voudraient sortir. Gageons tout de même que dans quatre mois, lors du prochain rapport, les nouvelles ne seront pas trop mauvaises.

Date:10.08.2017
Parution: 863

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio