Télécharger
l’édition n°928
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Recherche avancée

Fabricants de cigarettes: la rechute
Fabricants de cigarettes: la rechute

Philip Morris a lancé il y a peu l’IQOS, un appareil qui chauffe le tabac au lieu de le brûler. Mais ce «produit du futur» pourrait être tout aussi nocif que la cigarette traditionnelle, comme l'avancent plusieurs études indépendantes. Le cigarettier est d’ailleurs parvenu à retarder d'un an la publication de l'une d'entre elles, réalisée par des universitaires suisses. Une enquête exclusive du Régional, à lire ci dessous, avec notre éditorial et les réaction des lecteurs.
Date:05.11.2018

Transports publics de la Riviera: <br>Les VMCV dans la tourmente
Transports publics de la Riviera:
Les VMCV dans la tourmente

Épinglée par l'Office fédéral des transports pour violation de la loi sur le temps de travail, l'entreprise de transports publics de la Riviera souffre d'un manque de personnel et des chauffeurs tirent l'alarme. Par ailleurs, son directeur sortant fait l'objet de graves accusations. Enquête exclusive et dossier complet.
Date:20.06.2018

Néo Santé: retrouvez ici tous nos cahiers spéciaux sur la médecine de pointe
Néo Santé: retrouvez ici tous nos cahiers spéciaux sur la médecine de pointe

Date:29.05.2018

Affaire Girardin: un municipal socialiste veveysan soupçonné de gestion déloyale
Affaire Girardin: un municipal socialiste veveysan soupçonné de gestion déloyale

Depuis l'éclatement de cette affaire, les révélations s'enchainent. En cause, la double casquette du municipal Lionel Girardin, qui en tant que président de la Fondation Apollo, est soupçonné d'en avoir retiré des avantages indus. Au point qu'une enquête pénale a été ouverte. Retrouvez l'entier de nos articles, avec la confirmation en exclusivité que le municipal a bel et bien été rémunéré, avec son épouse, par cette fondation alors que la loi l'interdit, à hauteur d'un forfait mensuel de 4'500 frs. Le procureur n'hésite pas à parler d'un "système".
Date:29.05.2018
Parution:899

Eco Loc: retrouvez ici tous nos cahiers spéciaux sur le thème de  l'économie locale
Eco Loc: retrouvez ici tous nos cahiers spéciaux sur le thème de l'économie locale

Dans ce cahier spécial du Régional (à télécharger ci dessous), découvrez comment les entreprises de la région progressent dans le développement durable.
Date:29.05.2018

Cahiers des artisans: portraits d'entreprises locales
Cahiers des artisans: portraits d'entreprises locales

Retrouvez ci dessous l'ensemble de nos cahiers spéciaux présentant les artisans locaux et leur métiers.
Date:29.05.2018

L'hopital Riviera Chablais en devenir
L'hopital Riviera Chablais en devenir

L'établissement intercantonal devrait ouvrir ses portes en 2019. Il sera doté de 300 lits pour un investissement de 240 millions. Il réunira à Rennaz en un lieu unique les quatre établissements actuels d’Aigle, Vevey-Providence, Mottex (Blonay) et Montreux. Les deux restants, Monthey et Vevey-Samaritain, seront réaménagés en centres de gériatrie et de réadaptation.
Date:11.08.2017

Tout sur la Fête des Vignerons 2019
Tout sur la Fête des Vignerons 2019

Avec la scène dévoilée, l'organisation de la prochaine Fête des Vignerons entre dans sa phase concrète. Un événement très attendu qui fera rayonner la Riviera dans le monde. Retrouvez tous nos articles
Date:29.03.2017

Lavaux sans autoroute? <br> Le projet incroyable de deux ingénieurs de Lutry
Lavaux sans autoroute?
Le projet incroyable de deux ingénieurs de Lutry

Dix ans de travaux, un ballet de camions, du bruit, de la poussière, des nuisances à n’en plus finir et le départ de plusieurs habitants. C’est ce que dénoncent les opposants au projet d’élargissement des voies de circulation dans les tunnels de Belmont. Un chantier qui s’insère dans la décision fédérale de rénover tout un tronçon de l’A9 entre Vennes et Chexbres. Titanesques, ces travaux sont évalués à 800 millions de frs, dont 80 pour la portion de Belmont. Des habitants des cinq communes de Lausanne, Epalinges, Pully, Lutry et Belmont se sont regroupés au sein d’une association visant à combattre ce projet, tandis que deux ingénieurs de Lutry proposent un tracé alternatif qui permettrait de libérer Lavaux de cette autoroute. D'un coût de 1,2 miard, «Alternative 2050», son nom, pourrait même être autofinancé par la récupération de 500'000 m2 de terrain sur le tracé de l'actuelle A9. Sans compter ses nombreux atouts, dont la revalorisation de Lavaux grâce à la transformation de l'ancienne autoroute en zones de détente, de loisirs et d'habitations.
Date:15.02.2017

Fonds de soutien 2018
Fonds de soutien 2018

Soutenez votre journal et gagnez 1 nuit pour 2 personnes à l'Hôtel Beau-Séjour de Champéry, ainsi que 45 abonnements 1 journée de ski pour 2 personnes au domaine des Portes du Soleil
Date:14.10.2015
Parution:775

Police de Lavaux: arrestation musclée et ambiance au poste de Lutry
Police de Lavaux: arrestation musclée et ambiance au poste de Lutry

Tout a commencé par une arrestation musclée survenue le 17 juillet. Un cycliste se serait fait maltraiter par un agent pour un simple SMS au guidon de son vélo. Une enquête pénale est en cours. A la suite de cette mésaventure, racontée par Le Régional, de nombreux témoignages ont été recueillis, tant auprès d’agents encore en poste que d’autres l'ayant quitté, une dizaine de personnes en tout, venant accabler ce corps de police basé à Lutry et qui regroupe la police de 6 communes, Lutry, Bourg-en-Lavaux, Chexbres, Puidoux, Rivaz et St-Saphorin, un bassin de 20'500 habitants (APOL: Association de Police Lavaux). «Climat de terreur, mobbing, manque de reconnaissance, sexisme à l’égard des collaboratrices féminines», font parties des accusations lancées. Autre reproche relayé par l’enquête du Régional, l’excès de zèle, visant notamment certains contrevenants à la taxe au sac.
Date:30.09.2015
Parution:765

Chauffage à gaz illégal: amende record de 2,1 millions à Monthey
Chauffage à gaz illégal: amende record de 2,1 millions à Monthey

La commune inflige une amende de 2,12 millions de francs à 86 copropriétaires et à leur régie pour avoir refusé de raccorder leurs quatre immeubles au chauffage à distance alimenté par la déchetterie Satom, comme la loi l'impose pour favoriser les énergies renouvelables. Malgré les avertissements des autorités, ils ont préféré renouveler leurs chaudières à gaz, sur conseil de leur administrateur Jérôme Nicolet, ancien président du Conseil général et poids lourd de l'immobilier local, et soutenus financièrement par Holdigaz, qui leur a promis de prendre en charge tous leurs frais de procédure. Une stratégie ambiguë pour cette société veveysanne - par ailleurs aussi opposée au projet chauffage à distance de Vevey - sachant qu'elle a déjà été elle-même désavouée par le Tribunal fédéral dans son long combat contre le chauffage à distance de Monthey. Certains copropriétaires se retournent désormais contre leur administrateur, qui écope de la plus lourde amende, 200'000 frs, l'accusant de manipulation, de rétention d'information et de les avoir induits en erreur. Ce que l'intéressé réfute. Le Régional a par ailleurs retrouvé d'autres propriétaires se plaignant d'avoir eux aussi dû se battre contre ce même administrateur pour imposer leur choix de se raccorder au chauffage à distance. Enquête, sur fond de guerre commerciale et de vengeance politique.
Date:12.08.2015
Parution:766

Faux Hodler vendus à Vevey

Au terme d'une enquête lancée en avril 2014, Le Régional est en mesure d'affirmer que les «Bûcherons», plâtre prétendument de Hodler présenté en grand pompe à de nombreux médias nationaux et régionaux en février 2009 par un marchand d'art de Vevey et Genève est en réalité un faux. C'est le brocanteur de Châtel St-Denis qui le lui a vendu qui a imité la signature de l'artiste avec une fraiseuse électrique. Pourtant, alors que le galeriste est averti de cette supercherie début 2010 déjà, il n'a pas hésité à en vendre des tirages en bronze au prix fort - jusqu'à 400'000 frs - et il a tenté d'en vendre d'autres jusqu'en 2013 en les disant authentiques. Le Régional a retrouvé plusieurs acheteurs de cette oeuvre qui sont tombés dans le panneau, dont Claude Nobs en personne, feu le fondateur du Montreux jazz festival.
Date:12.03.2015
Parution:744

Politique du logement à Pully: <br> critiques sur la Municipalité
Politique du logement à Pully:
critiques sur la Municipalité

Le projet de logements sur le terrain des Boverattes (photo) provoque une levée de boucliers, toutes tendances politiques confondues. Cette parcelle communale de 14'000 m2 devrait accueillir 90 à 100 appartements d’utilité publique. Un dossier qui inaugure la nouvelle politique des autorités visant à combattre la pénurie de logements et les loyers élevés. Mais de nombreux élus critiquent l’élaboration du concours d’investisseurs, le processus de sélection des projets et des loyers trop chers. La gauche et le centre doutent des véritables motivations sociales d’une Municipalité à majorité libérale-radicale, alors que la droite est elle-même divisée. Par ailleurs, les Verts demandent à l'exécutif de trouver des solutions pour loger les jeunes. Enquête et réaction de l’exécutif.
Date:01.05.2013

Une affaire de caisse noire secoue la Riviera
Une affaire de caisse noire secoue la Riviera

Des employés du Service Intercommunal de Gestion des eaux des dix communes de la Riviera (SIGE) auraient alimenté pendant plusieurs dizaines d'années une caisse noire par un système de revente de matériaux récupérés. Une durée qui empêche d'en déterminer l'ampleur réelle. Mais selon nos recoupements, rien que pour la période de 2006 à 2012, entre 100 et 200 tonnes de matériel auraient été détournées, pour un profit minimum de plus de 50'000 frs. L'argent aurait servi à financer apéros, repas ou voyages. La mécanique en place était parfaitement rodée: bulletins de pesée des matériaux détournés sur papier à entête du SIGE, remise de l'argent en cash aux collaborateurs avec leur nom et adresses privées. Une plainte pénale a été déposée le 25 avril. Après le scandale de son abattoir de Clarens, cette affaire révèle à nouveau de graves dysfonctionnements au sein du SIGE, dont le siège est à Vevey. Son Comité de Direction, composé de sept municipaux de la Riviera, est en effet soupçonné d'avoir tardé à agir, bien qu'informé depuis 2008 au moins, voire d'avoir couvert certaines personnes. Aujourd'hui, c'est le directeur qui a dénoncé l'affaire est licencié, alors que les responsables de cette pratique non autorisée sont eux toujours en poste. Pourquoi? Enquête sur fond d'omerta, de mobbing et de favoritisme.
Date:24.04.2013
Parution:657