Télécharger
l’édition n°670
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Référendum contre «Aigle Centre 2020»

Le vaste réaménagement des espaces publics en ville, qui inclut le renouvellement des infrastructures souterraines et de surface, est attaqué en référendum. C'est la fermeture au trafic des rues Colomb et de la Gare, pour ne laisser passer que le train Aigle Leysin, qui est contestée par un groupe de commerçants. Les mêmes qui avaient lancé une pétition pour maintenir le trafic dans ces deux artères, jugées «vitales» pour les commerces. Alors que ce projet devisé à 18,6 millions vient de passer la rampe du Conseil communal et que la Municipalité annonçait le début des travaux, ces référendaires souhaitent rouvrir le débat. Ils ont jusqu'au 11 septembre pour récolter 980 signatures.
Date:08.08.2013
Parution: 670

Au sommaire cette semaine

Opinion

Revenir

Et oui, les vacances ont une fin. On le sait et pourtant on se laisse encore surprendre par la rapidité avec laquelle il faut retourner à la routine. Ça y est, le vélo, boulot, dodo est là, sans apéro en plus. Pour effacer les excès des congés. Quelle déprime! Sans compter avec les collègues grognons faute de pouvoir poursuivre leurs haltes montagnardes, balnéaires ou à Balcony City. Pire, à la reprise on découvre toujours que c'est l'heure des budgets, des rattrapages, du retour en classe. C'est l'affreux moment où l'on s'aperçoit qu'insidieusement on vous a augmenté plusieurs taxes et que les CFF ont boosté leurs tarifs. Bref, c'est la nostalgie.

Pourtant, revenir, c'est aussi les retrouvailles avec ses proches, son confort, son lit douillet, ses habitudes alimentaires voire son programme télé. C'est la redécouverte que son pays est beau. Que nous sommes des privilégiés. C'est la preuve que celui qui reprend a bien un travail. Que la guerre est quelque chose qui gronde ailleurs et que l'automne sera beau et gourmand. Déjà certains rêvent aux prochaines vacances à la neige qui d'ailleurs passeront tout aussi rapidement. Bon retour.

Nina Brissot