Télécharger
l’édition n°674
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Rives du lac, le canton s'en mêle

Nouveau rebondissement dans le projet de sentier lacustre à La Tour-de-Peilz: cette fois, c'est le Conseil d'Etat qui hausse le ton, invitant les autorités à «prendre sans retard les mesures nécessaires pour qu'un nouveau préavis soit soumis au Conseil communal, de manière à ce que l'initiative acceptée par la population en 2010 puisse être mise en œuvre dans les meilleurs délais». Jugé trop cher - quelque 8 mios de francs pour un tronçon de 1,9 km - un premier projet n'avait pas passé la rampe du crédit d'étude au législatif. Ce refus «oblige la Municipalité à en présenter un nouveau qui tiendra compte de la volonté des initiants tout en étant «acceptable» par le Conseil communal», juge le gouvernement cantonal.
Date:05.09.2013
Parution: 674

Au sommaire cette semaine

Opinion

Pas de négligence...

Un dérangé prend un fusil et tire 5 balles dont une dans la tête de sa petite amie qui le trouve bizarre. Il la tue après l'avoir violée. Pour lui c'est normal. Elle voulait le quitter. Nous sommes en 1998. Au procès en 2000, on le juge «cynique, sardonique et calme». On l'emprisonne. Pour 20 ans dit-on.

Août 2012, le même «cynique, sardonique et calme» est lâché dans la nature. Suivi dit-on! Par qui? Par des experts! On ne sait pas en quoi. Toujours est-il que l'homme cache à peine ses démons et sur Internet, il lâche presque sans masque ses fantasmes. Il se lie à une jeune femme, Marie. Aucun expert ne s'en inquiète. Normal, il porte un bracelet électronique. Ah oui? Oui, mais sans système de localisation, faut pas exagérer tout même, c'est un homme comme tout le monde. Et bien non. Justement, il n'est pas comme tout le monde. Pour preuve, Dubois assassinera sauvagement Marie. Après l'avoir violée naturellement. Fin de l'histoire.

Le procureur l'a dit: Il n'y a qu'un coupable: l'assassin! L'armée d'experts, de juges, d'avocats et d'inutiles spécialistes mêlés à cette horreur peuvent dormir tranquille. La vie d'une femme est si peu de chose à côté de leur sommeil.

Nina Brissot