Télécharger
l’édition n°856
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Prévenir la maltraitance des aînés

En Suisse, une personne âgée sur cinq serait victime de maltraitance, selon l'OMS, soit 300'000 aînés. Les autorités semblent avoir pris la mesure du problème. Vaud a par exemple mis en place des inspections inopinées des établissements sanitaires ou sociaux et a créé une Commission des plaintes pour les résidents et les patients. Ce qui n'empêche pas des cas de survenir, comme ceux dénoncés il y a peu à l'EMS Burier de Clarens. Reste que ces atteintes à la dignité et à la santé surviennent d'abord à domicile et non dans les homes, leurs auteurs étant le plus souvent des proches. D'où l'importance du travail de sensibilisation que mènent en parallèle les associations, comme alter ego, basée à Vevey, et les instituts de santé pour prévenir et traiter de tels cas. Un colloque intercantonal aura lieu à Lausanne le 15 juin, dans le cadre de la Journée mondiale contre la maltraitance des personnes âgées. Objectif: rappeler les bonnes pratiques en matière de prévention.
Date:08.06.2017
Parution: 856

Au sommaire cette semaine

Opinion

Suisse? Oui, à condition d'avoir les 2 pieds sur territoire helvétique

Le mot le plus approprié est sans doute HONTEUX! Ou comment expliquer que l'on vous discrimine en tant que citoyen suisse si vous vivez à l'étranger? Et cela au nom d'une ingérence crasse d'autres pays dans les affaires de la Suisse, avec la bénédiction de l'ensorceleuse, Doris Leuthard!

Vous êtes Suisse avec un beau passeport rouge à croix blanche? Pourtant, les choses de la vie ont fait que vous vivez ailleurs. En France, en Allemagne, en Hongrie, ou pire que tout, aux Etats-Unis. Eh bien, vous voilà un renégat! Vous allez être considéré comme quelqu'un ayant renié sa patrie. Pour vous punir, on vous interdira d'avoir un compte bancaire dans votre propre pays. Ou alors, on vous ouvrira un compte, mais pour très cher. Postfinance qui appartient 100% à la Confédération, a passé sa facture de 15 frs à 25 frs par mois en mars dernier pour tout Suisse vivant à l'étranger. Il ne faut pas déconner quand-même, si les 762'000 Suisses de l'étranger sont privés de compte à 25 frs par mois, ça fait tout de même plus de 228 millions par an de manque à gagner pour Postfinance ou les banques. Donc à ce prix, on autorise, mais ces titulaires n'ont pas droit à une carte de crédit! Une motion a été présentée au Parlement demandant une équité pour les Suisses de l'étranger. Elle a été repoussée par 82 voix contre 79 en raison d'une incompatibilité avec certaines lois internationales (!) Interpellée par l'organisation des Suisses de l'Etranger (OSE), Madame Leuthard refuse d'entrer en matière. A qui donc profite cette discrimination? Remarquez, c'est le même Conseil fédéral qui légalisait la trahison en donnant sa bénédiction aux banques qui livraient en pâture le nom d'employés ayant eu des clients américains à leurs guichets.... Comment qualifier cette Suisse qui traite ses citoyens en marchandise monnayable? Nina Brissot