Télécharger
l’édition n°968
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Solutions locales pour soutenir le commerce de proximité

Tourisme d'achat, e-commerce, loyers exorbitants: les petits commerces doivent faire face à de nouvelles habitudes de consommations pas toujours en leur faveur. En parallèle, la prise de conscience d'un mode de vie plus respectueux de la santé et de l'environnement favorise les filières courtes et la production locale (lire l'article ci-contre). Reste que le quotidien est rude et qu'il faut se serrer les coudes. C'est pourquoi Promove, association de développement économique Riviera-Lavaux, en collaboration avec sept associations de commerçants, organisait le 1er octobre à St-Légier une séance d'information orientée solutions – entre carte de fidélité, marché dominical ou site Internet regroupant plusieurs commerces – suivie d'un débat. Tour d'horizon d'une problématique qui touche non seulement les commerçants mais aussi «la qualité de vie» dans les bourgs, les villages et les centres villes, comme l'a rappelé Alain Bovay syndic de St-Légier en préambule.
Date:10.10.2019
Parution: 968

Au sommaire cette semaine

Opinion

Papa dans maman, terminé ?

Le sexe, c'est le sexe. Le nouveau sexe, c'est du cybersexe. La pratique? Il suffit de se brancher, s'équiper, s'installer. Le grand avantage est qu'il ne requiert aucune présence humaine. Autrefois, pour du sexe, on se mettait au minimum à deux. Une soirée porn voulait dire une soirée écran à visionner des ébats accompagnés de ahanements d'usage. Aujourd'hui, les films sont en 3D. Du coup, à la condition d'avoir enfilé son casque «sur la tête», les ébats prennent une autre dimension. Mieux encore, ils offrent du ressenti, grâce à des sextoys couplés au film. Ils peuvent être commandés selon ses propres fantasmes. Le jeu peut se prolonger ou stopper à souhait, sans froisser personne. Il y a aussi ces robots d'amour, tous plus beaux les uns que les autres, pas contrariants, toujours prêts et plus robustes que les anciennes poupées. Fidèles. A moins d'en prendre plusieurs. L'épouse, la maitresse, le bi, ou le mari, l'amant, le drag-queen et plus encore. Bref, grâce à Internet, le sexe est devenu une technologie à portée de main... sans même avoir à décliner ses orientations. Soft ou carrément hard pour son seul plaisir. Et papa dans ma maman, la petite graine, le bébé, est-ce d'un autre âge, révolu, ringard? Pas tout à fait. Cette manière de faire est rangée au rayon émotions. Elle n'a plus grand-chose à voir avec le sexe. Ce n'est pas plus mal car, monsieur, ou madame, peut désormais mater son film porn sans que l'autre en prenne ombrage vu que sentiment et sexe sont dissociés. Et les adeptes du rape porn peuvent se satisfaire à l'écran et ainsi se montrer ultra sensibles dans la relation émotionnelle. A quand les pschitts parfumés sperme, sécrétions, sueur, haleine, juste pour faire plus vrai?