Télécharger
l’édition n°934
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

A9: l'urgence est là

autoroute Vennes-Vevey La réponse du Conseil d'Etat à l'interpellation du député Wuthrich ne satisfait pas les communes de Lavaux, ni les auteurs d'Alternative 2050, projet qui permettrait d'éviter les nuisances d'un chantier pharaonique portant de graves préjudices à ces communes. Un courrier vient d'être adressé à Simonetta Sommaruga, Conseillère fédérale, à l'Office fédéral des routes, au Conseil d'Etat et à Olivier Français, conseiller aux Etats.

Nina Brissot

Dans son interpellation du 26 mars 2018, le député Andréas Wuthrich, avec onze cosignataires, posait six questions liées à l'élargissement de l'A9 entre Vennes et Vevey. Notamment sur l'influence du Conseil d'Etat (CE) sur l'Office fédéral des routes (OFROU), demandant si le gouvernement vaudois était prêt à s'engager auprès de l'Ofrou pour défendre le projet Alternative 2050, signé Bruno Giacomini et Philippe Mingard.

Préserver le paysage

Pour rappel, cet ambitieux projet prévoit la construction d'un tracé bidirectionnel en tunnel à 2 fois trois voies entre Vennes et Vevey avec une jonction à Chexbres. De son côté, l'Ofrou, avec l'appui du Canton, persiste avec son projet d'élargissement à 2 x 3 pistes entre Vennes et le restauroute de Jordillon, avec possible prolongation jusqu'à Chexbres, ce qui impacterait lourdement le territoire de Lavaux avec l'élargissement des tunnels, notamment celui de Belmont, et peut être les trois autres en direction de Chexbres. Ce qui révolte les habitants qui, on le sait, ont déposé plus de 350 oppositions.

Alternative 2050 éliminerait ces nuisances pour le voisinage et préserverait le paysage de Lavaux puisque, à terme, l'actuelle autoroute disparaitrait, libérant 100 hectares de terrain avec des zones de forêts, de détente, de constructions et d'assolement agricole. Surtout, cette variante permettrait de ne pas perturber le trafic durant les travaux. Une idée émise en 2014 déjà par le Conseil fédéral qui proposait aussi de déplacer l'autoroute afin de protéger et supprimer les perturbations dues aux travaux.

La réponse du Conseil d'Etat

A la question de savoir si le CE est prêt à s'engager pour Alternative 2050, le gouvernement répond de manière sibylline: «En temps utile, le CE soutiendra la variante qui permettra la suppression du goulet d'étranglement de l'A9 dans de bonnes conditions pour la région concernée (...)» Quant à l'intérêt de libérer 100 ha dans une zone protégée, «l'étude et l'évaluation des variantes doivent précisément mettre en relation les avantages ou intérêts à libérer des surfaces, répond l'exécutif cantonal. Il y aura lieu d'identifier quel pourrait être le devenir de ces surfaces d'une part et les couts que cette libération représenterait d'autre part, ceci dans une appréciation globale de la gestion des matériaux et de l'éventuelle reconstitution de surfaces d'assolement, dans les secteurs qui s'y prêteraient (...)».

Devant le ton évasif de ces réponses, les auteurs d'Alternative 2050, Bruno Giacomini et Philippe Mingard ont réagi et pris position, avec les communes impactées, dans un courrier adressé à Simonetta Sommaruga, Conseillère fédérale, à l'Ofrou, au Conseil d'Etat et à Olivier Français, conseiller aux Etats. «Il ne fait aucun doute que les travaux d'assainissement engagés de 2018 à 2026 pour l'entretien seul de l'autoroute existante sans rélargissement sont indispensables, dit en substance ce courrier. Mais ceux-ci doivent être réalisés dans une perspective à moyen terme, soit dans le seul but visant à maintenir cette infrastructure en état durant les 20 prochaines années soit à l'horizon 2040 avec des travaux légers». Et les ingénieurs de rappeler que si l'élargissement Vennes–Chexbres risque de provoquer des travaux de 2019 à 2040, chaque année d'avril à novembre avec des vitesses limitées à 60 km/h, cela veut dire des bouchons matin et soir d'une durée de 5 à 6 heures, un report de trafic sur le réseau routier local et une situation inacceptable pour la région de Lavaux et ses habitants».

Couteux embouteillages

Ceci sans oublier qu'aux travaux d'assainissement du tronçon, qui seront onéreux, il faudra ajouter les pertes économiques dues aux embouteillages, voire une augmentation du taux d'accidentologie sur les routes locales par l'augmentation du trafic. Dès lors, poursuivent les ingénieurs, pour parvenir à absorber l'augmentation du trafic dès 2030, le nouveau tunnel à 3 voies de Vennes à La Veyre avec une jonction à Chexbres doit être réalisé et mis en service au plus tard à cette échéance. A partir de ce moment-là, l'autoroute existante pourra être aménagée uniquement pour le trafic Vennes-La Veyre à 4 voies sans modification des tunnels ni de la bande d'arrêt d'urgence (BAU), avec des mesures minimales pour une circulation à ciel ouvert réduite et éviter ainsi de devoir prendre de coûteuses et inesthétiques mesures antibruit.

«Réunissons-nous rapidement»

Le 2e tunnel sera réalisé à la suite du premier, soit de 2030 à 2040, ce qui permettra de mettre l'ensemble du trafic en tunnel dès 2040 et ensuite démonter l'ancien tracé et enfin valoriser les 100 ha de terrain libéré. Cette variante Alternative 2050 est compatible à la fois pour les besoins en constante évolution de 2019 à 2040 et pour le futur, avec des coûts plus faibles de 30% et des investissements ciblés et mieux répartis dans le temps. Bruno Giacomini et Philippe Mingard attendent du Conseil d'Etat qu'il se joigne dès aujourd'hui aux Communes de Lavaux pour promouvoir cette variante. Les ingénieurs renvoient le CE à ses propres engagements, lorsqu'il écrivait dans un rapport: «Les instances régionales désignées suivent de manière étroite l'étude en cours en étant attentives à ce que les intérêts cantonaux et locaux soient pris en compte. Alors réunissons-nous rapidement au plus tard d'ici à mi-février 2019 pour consolider cette collaboration qui est déterminante pour finaliser ce projet». L'urgence est donc là...

Date:31.01.2019
Parution: 934

En images

Documents

Vidéo
Documents audio

Dans ce même dossier