Télécharger
l’édition n°950
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Après le refus du parking de Vevey, déjà la menace d'un référendum

Urbanisme Après le refus de l'initiative pour un parking sous la Grande Place, l'élu PLR Patrick Bertschy promet de s'opposer au projet municipal de réaménagement tant que les places de parc de substitution ne seront pas concrétisées.

La Municipalité l'a souvent répété: le réaménagement de la place du Marché ne sera possible seulement si le parking au nord de la gare voit le jour. VWA PLAY-TIME

Amit Juillard

Il n'y aura pas de parking sous la place du Marché. Le vote est serré mais sans appel: c'est non à 53,69% ce 19 mai (lire ci contre). Joint au lendemain du vote, Patrick Bertschy (PLR), membre du comité du oui, accepte ce résultat. «Nous n'allons pas freiner le projet de la Municipalité. Mais elle doit d'abord trouver des alternatives concrètes pour remplacer les 250 places qu'elle compte supprimer sur la place du Marché. Si le Conseil communal vote un crédit d'ouvrage pour le réaménagement de la Grande Place sans qu'une autorisation de construire pour un autre parking ne soit délivrée, nous pourrions lancer un référendum.» Cette prise de position suit celle de Philippe Oertlé, porte-parole des initiants, parue dans 24 heures le jour-même: «Nous nous opposerons à tout changement sur la place du Marché tant que le parking Gare Nord ne sera pas fait».

Sous les pavés, la plage

Le projet de la Municipalité? Une vue dégagée depuis la Grenette, 50 nouveaux arbres, des terrasses ombragées et un nouveau revêtement. Au bord du lac, une plage. Et sur la partie ouest de la place... un parking à ciel ouvert de 200 places. Contre 450 actuellement. Comme souvent répété par l'Exécutif, ce plan n'est réalisable qu'à une condition: le transfert des 250 cases supprimées dans un parking à construire au nord de la gare. Mais il y a un hic. Soixante propriétaires d'appartements, situés dans les immeubles voisins, ont déposé une opposition collective contre cet ouvrage de 324 places (dont 247 publiques). Vingt-six autres oppositions individuelles grossissent leurs rangs.

«Que leurs yeux pour pleurer»

Résultat, Philippe Oertlé craint l'immobilisme: «Les Veveysans qui voulaient une belle place libérée des voitures n'ont que leurs yeux pour pleurer. Je ne suis pas Madame Soleil, mais la situation actuelle va perdurer encore 4 à 8 ans.» «Même en cas de recours jusqu'au Tribunal Fédéral, la procédure ne durerait pas plus de deux ans», rétorque Yvan Luccarini (Décroissance-Alternatives), membre du comité du non.

Ce lundi 20 mai, les services communaux ont établi un calendrier à la demande de la Municipalité (lire encadré). «Le but, c'est d'avancer en parallèle sur les deux dossiers, réaffirme Elina Leimgruber, syndique verte. Nous ne ferons pas l'un sans l'autre.» Et si les éventuelles procédures juridiques se prolongeaient? «S'il y a des points de friction, nous en discuterons à ce moment-là, coupe l'édile. Je ne peux pas présumer de la position de la Municipalité.»

Date:23.05.2019
Parution: 950

Inauguration prévue en 2025

2019 Parking Gare Nord: traitement des oppositions et montage financier. Réaménagement de la place du Marché: préavis d'étude.

2020 Gare Nord: préavis définitif. Place du Marché: enquête publique.

2021 Gare Nord: ouverture du chantier. Place du Marché: crédit d'ouvrage.

2022 Gare Nord: mise en service. Place du Marché: fin du traitement des oppositions.

2023 Gare Nord: livraison du bâtiment au-dessus du parking. Place du Marché: début du chantier.

2024 Gare Nord: inauguration de l'esplanade des Bosquets. Place du Marché: ouverture par secteurs.

2025 Place du Marché: inauguration.

Note: Calendrier de la Municipalité, sous réserves (décisions du Conseil communal, oppositions, référendums, etc.)

Refus en votation : le serpent de mer est mort

C’est la fin d’une campagne houleuse. Le terme de plusieurs décennies de discussions animées aussi. Le 19 mai, 53,69% des Veveysans ont refusé l’initiative pour un parking sous la place du Marché. Le non – voulu par la gauche et le centre – a récolté 441 voix de plus que le oui. Au grand dam des milieux économiques et de la droite. L’UDC, divisée, n’avait pas donné de recommandation pour ce «vote du siècle». Taux de participation: 46,5%.

Pour mémoire, en enterrant les voitures actuellement en surface sous la Grande Place, les initiants pensaient redynamiser la Vieille Ville et fluidifier le trafic sans toucher aux portemonnaies des citoyens. Pour leurs opposants, un souterrain à cet endroit aurait au contraire congestionné le trafic, été néfaste pour le petit commerce local et coûté cher aux contribuables. La Municipalité a, elle, défendu son plan: des parkings derrière la gare et le long des grands axes de circulation (Le Régional 947).

En images

Documents

Vidéo
Documents audio

Dans ce même dossier