Télécharger
l’édition n°955
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Orphée joue de la guitare électrique

Aigle Les élèves de grec ancien de l'établissement secondaire des Dents-du-Midi ont remporté le prix littéraire de l'Association française pour un enseignement ambitieux et humaniste.

Cendrine Chavan (derrière, à d.) et ses élèves ont vécu une belle aventure littéraire.

Textes et photo: Valérie Passello

Bien que qualifié de «langue morte», le grec ancien n'a jamais été aussi vivant qu'à Aigle. La preuve avec cette belle aventure menée par les onze élèves de 14 et 15 ans ayant choisi cette matière comme cours facultatif. Ensemble, ils ont écrit «Orphée le Métalleux», une réinterprétation contemporaine du mythe d'Orphée et Eurydice (voir encadré). L'enseignante Cendrine Chavan indique: «Nous avons réalisé un travail de préparation, en consultant les versions du mythe d'Orphée par Ovide et Virgile, ainsi que le dictionnaire de l'Antiquité.» Le texte a principalement été rédigé par Clément, puis chacun y a mis du sien. «L'histoire a été lue dans nos classes respectives, rapporte Sophie, mes camarades l'ont bien aimée.»

Tournée de pizzas

Le jury de l'Association française pour un enseignement ambitieux et humaniste a aussi apprécié le texte. Les hellénistes lancent en chœur: «Nous avons reçu 250 Euros, que nous avons déjà dépensés... en pizzas!» Globalement, tous sont satisfaits d'avoir ajouté le grec ancien à leur emploi du temps.

Clément, «pour découvrir l'Histoire et la mythologie», Shania, «parce qu'apprendre une nouvelle langue est toujours un atout» et Timothé «car connaître les racines des mots compliqués aide à mieux comprendre le français». Beatriz, qui veut devenir architecte, a été très intéressée par un documentaire sur la construction des temples d'Athènes. Loick, lui, est séduit par une perspective: «Il y a un voyage à la clé à la fin de l'année!»

Texte complet sur: www.afpeah.fr, sous la rubrique «Prix littéraire»

Date:27.06.2019
Parution: 955

Hadès, ses tatouages et ses piercings

Dans le mythe antique, Orphée va rechercher sa femme Eurydice aux Enfers, inconsolable qu'il est de l'avoir perdue subitement. Il convainc Hadès de le laisser repartir avec son épouse. Mais le dieu pose une condition: Orphée ne doit ni regarder Eurydice, ni lui parler, avant d'être sorti des Enfers. Dans la version des élèves aiglons, Orphée est le guitariste et chanteur d'un groupe de métal. En voici un extrait: «Soudain, la porte du palais s'ouvrit et un homme imposant, avec des cheveux encore plus longs que ceux d'Orphée, des tatouages sur tout le corps et des piercings en forme de piques, en sortit. Il leva la main et fit le fameux signe des Métalleux, le signe des cornes. Quand il arriva au milieu de la foule des esprits en délire, les deux musiciens s'aperçurent qu'il faisait au moins deux fois leur taille.»

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio