Télécharger
l’édition n°955
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Centre de Collombey-Muraz: au peuple de trancher?

référendum Sans grande surprise, le plan de quartier «Collombey-Centre» et son règlement ont été acceptés en deuxième lecture par le Législatif. Un comité référendaire sera créé pour donner l'opportunité à la population de s'exprimer sur la question.

Valérie Passello

Les conseillers généraux de Collombey-Muraz se succèdent dans les isoloirs. En ce 17 juin, ils ont accepté la modification du Plan d'affectation des zones et du Règlement communal des constructions, validant dans la foulée le Plan de quartier «Collombey-Centre». Pour la deuxième fois, puisque la majorité des deux tiers de l'assemblée n'avait pas été atteinte à la première lecture en février (voir Le Régional 935). Mais la cheffe de groupe socialiste Véronique Chervaz dépose immédiatement une motion d'ordre pour que l'objet soit soumis à la votation populaire, demandant que les élus se déterminent à bulletins secrets.

Après dépouillement, la proposition de la socialiste est rejetée à une courte majorité. Saluant la décision «historique» du Législatif, le municipal de l'Aménagement du territoire Alexis Turin rappelle: «Ce projet, qui est un partenariat public-privé, poursuit trois objectifs. Améliorer la qualité de l'espace public et créer une place du village, favoriser la mixité et densifier de manière mesurée.» Mais Véronique Chervaz entend bien mener sa démarche jusqu'au bout: «Je vais créer un comité référendaire, dès l'affichage de la décision de ce soir au pilier public. Parmi les 45 membres du Conseil général, très peu vivent au centre de Collombey. Il serait juste que les citoyens concernés puissent donner leur avis», estime-t-elle.

Partis divisés

Peu persuadés par les arguments de la Municipalité, certains expriment des doutes. Le PLR Cédric Zürcher, par exemple, rapporte: «Notre groupe est partagé. Quelques-uns d'entre nous pensent qu'il faudrait ôter l'un des cinq bâtiments prévus. D'autres estiment que le peuple doit voter.» Véronique Chervaz argumente: «Il y a un manque de vision. J'aurais aimé que l'on vienne avec des propositions fédératrices, comme la création d'une maison intergénérationnelle ou d'une crèche dans l'un des bâtiments, par exemple. On ne peut pas se contenter de dire qu'on verra plus tard, sinon les promoteurs mettront ce qu'ils voudront dans ces constructions.» Du côté du PDC, le soutien au projet est unanime: «Avec la création d'un quartier piétonnier accompagné d'une densification modérée, ce plan de quartier va permettre de structurer le cœur du village de Collombey tout en dotant ce village d'un vrai centre qui manque actuellement», communique le parti au lendemain du vote, regrettant au passage «que le Conseil général, si longtemps souhaité par certains partis, ne bénéficie pas aujourd'hui d'un plus grand soutien.» Pour l'UDC Romain Gex-Fabry, la deuxième lecture n'aurait même pas été nécessaire: «Nous pensions qu'elle amènerait des éléments nouveaux, mais elle n'a apporté que de petits changements de détails dans le règlement. Pour nous, c'est une perte de temps et d'énergie. Ce projet est capable de faire avancer la commune en donnant un nouveau souffle au centre de Collombey. Il faut aller de l'avant», considère-t-il. Les référendaires devront récolter quelque 550 paraphes pour que tous les électeurs de la commune aient leur mot à dire.

Date:27.06.2019
Parution: 955

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio