Télécharger
l’édition n°956
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Les superbus doivent encore convaincre

Pully, Paudex, Lutry Le projet de bus à haut niveau de service – dont l'objectif est d'assurer une fréquence à 7,5 minutes – et les aménagements routiers liés ont suscité 108 oppositions. Tour d'horizon des motifs de contestation et premiers éléments de réponse des trois Municipalités concernées.

Avec 75 oppositions, Paudex est la commune qui rencontre le plus d'adversité.Urbaplan

Xavier Crépon

Le résultat est connu. 108 oppositions au total pour les communes de Paudex (75), Lutry (28) et Pully (5) au terme de la mise à l'enquête sur le réaménagement des routes du Simplon et de Lavaux. Le projet se veut pourtant visionnaire en remettant toutes les formes de mobilité sur le même pied d'égalité en fluidifiant les transports publics. L'investissement, conséquent pour ce premier tronçon – Lutry 30,5 mios, Paudex 8,3 mios, Pully 3,5 mios –, les aménagements prévus ainsi que les futurs bus à haut niveau de service (BHNS) sont critiqués. Conventions et adaptations seront nécessaires pour que ce projet ne soit pas mort-né.

Paudex :

perte de places de parc et sécurité

Récoltant 75 oppositions à elle seule, la Municipalité de Paudex ne va pas chômer. Elle prévoit de rencontrer les opposants par petits groupes de quartier ces prochains mois. «C'est un vrai travail de fourmi qui nous attend», souligne le syndic Farhad Kehtari. Il faudra commencer par convaincre la cinquantaine de bordiers de la route du Simplon 31 à 47 déjà à l'origine d'une pétition début mai demandant l'abandon du projet (lire Le Régional 951). «Rien d'intraitable, assure l'édile. Nous allons apporter des réponses à ces retours constructifs et proposer des modifications en guise d'adaptation.» Plus de la moitié des oppositions concerne la perte ou le manque de places de parc, les nuisances liées au chantier, la sécurité en termes de mixité piétons-voitures ainsi que les accès aux commerces. Un tiers des signataires réclame un parking relais et craint une facture trop importante, le reste portant sur les différents aménagements (paysagers, bus, vélos).

Lutry :

destruction du Grand-Pont superflue?

À Lutry, l'adversité est moindre, avec 28 paraphes. Une des principales oppositions regroupe une vingtaine d'habitants pour qui certains aménagements ne sont pas nécessaires: destruction du Grand-Pont alors qu'il n'est pas obsolète, revitalisation du quartier du Voisinand alors qu'il est peu fréquenté ou encore surestimation des capacités des BHNS. «Ce sont de grands travaux qu'il aurait de toute façon fallu faire dans les 15 prochaines années, alors autant profiter de cet aménagement complet», défend le municipal de la mobilité Kilian Duggan. Quant à la redynamisation du quartier, l'édile l'estime vitale: «Actuellement, la route de Lavaux coupe notre bourg en deux et isole le Voisinand. C'est justement avec ces aménagements que nous pourrons le rendre plus attractif.»

Pour les superbus, la capacité annoncée de 180 places est légèrement supérieure aux 150 des bus avec remorque. «L'intérêt n'est pas là, rappelle le municipal. Ce qui est primordial, c'est l'amélioration de la fréquence de desserte. Aux heures de pointe, la circulation est conséquente et vous pouvez parfois attendre 15 à 20 minutes. L'objectif est d'assurer une fréquence à 7,5 minutes.» Consciente que certaines oppositions seront tenaces, la Municipalité prévoit d'engager la discussion cet automne, avant la validation des réponses et la levée des oppositions, idéalement cet hiver.

Pully :

le calme avant la tempête?

Pour Pully, la situation est différente. Le gros du chantier ici est en cours de phase projet et devrait être mis à l'enquête dans environ 2 ans, soit au printemps 2021. D'où moins d'oppositions que chez les voisins. «Ce sera certainement plus difficile pour le 1,6 km suivant», avoue Marc Zolliker, municipal des travaux et services industriels. Sur les cinq oppositions transmises, deux sont relatives à des emprises, une porte sur la suppression d'un passage sous-voie et une autre traite des nouvelles règles de circulation prévues au carrefour de la Damataire. La dernière a été émise par la branche lausannoise de PRO VELO et concerne l'ensemble du tronçon (Lutry-Pully). L'association constate plusieurs discontinuités d'aménagements cyclables et souhaite davantage de places de stationnement vélo que les neuf prévues. Elle demande également la création de sas aux principaux carrefours ainsi que le marquage en rouge des zones de cisaillement pour rappeler la présence des cyclistes aux intersections.

Date:04.07.2019
Parution: 956

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio