Télécharger
l’édition n°956
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Un tour de Suisse en 73 cépages

Publication Dernier ouvrage de Jérôme Aké Béda, «Les 73 vins à boire pendant et après la Fête des Vignerons 2019» présente 73 cépages sélectionnés d'un bout à l'autre du pays. On y découvre des saveurs et de belles personnalités de vignerons saisis par la fine plume de Jean-Charles Simon et l'objectif de Dominique Derisbourg. Edité par Le Régional, le livre est préfacé par la Présidente du Conseil d'Etat vaudois, Nuria Gorrite, et l'Abbé Président de la Confrérie des Vignerons, François Margot.

« Le vin vieillit comme les hommes», Salomon Dubois a fait sienne la phrase de son grand-père. Avec le temps, il perd certaines de ses qualités, mais il en gagne tellement d'autres. »

Texte: Magaly Mavilia Photos: Dominique Derisbourg

Bien connus des lecteurs du Régional pour leurs critiques de vins et articles gastronomiques, le «Sommelier de l'année 2015» Jérôme Aké Béda et le journaliste Jean-Charles Simon unissent une fois encore leur talent pour nous emmener à la rencontre des goûts et des couleurs de 73 cépages. Un tour de Suisse aussi contrasté que les portraits de vignerons et de vigneronnes croqués par le photographe Dominique Derisbourg. Ce trio talentueux y livre avec grande sensibilité qui le goût, qui l'histoire et qui l'image. De belles trajectoires humaines avec également la participation de Pierre Keller, Président honoraire de l'Office des Vins Vaudois, et un témoignage touchant de Daniele Finzi Pasca, chorégraphe et metteur en scène de la Fête des Vignerons 2019.

Du rocker au tâcheron

A travers ces petits textes qui se dégustent plus vite qu'il ne faudrait tant ils sont captivants, on apprend une foule de choses autour de ces rencontres. On y parle d'actualité ou d'architecture, de cave signée Mario Botta, de rockers vignerons et de stars qui ont donné leurs noms à un cépage emblématique, le Gothard, alliage entre deux merlots, tessinois et valaisan. Beaucoup de femmes aussi. De celles qui prennent la relève comme de celles qui se lancent dans la biodynamie. «Un art difficile à atteindre, réservé à des poètes illuminés», concède le journaliste.

«Chaque cep porte la griffe de celui qui le taille, chaque sol la marque d'un respect, chaque sarment l'attention de celui qui l'entretient, chaque grappe la caresse de qui la soigne. Point de charmes dans le verre sans labeur à la terre», rappelle dans sa préface l'Abbé Président de la Confrérie des Vignerons, François Margot.

«Une identité ouverte et partagée»

Ce livre permettra au lecteur «de se souvenir longtemps encore de la Fête des Vignerons de 2019 et, plus largement, de ne jamais oublier ces choses indispensables que le vin et ses acteurs apportent à la société: des émotions individuelles, une mémoire collective, une identité ouverte et partagée», écrit Nuria Gorrite dans sa préface, présidente du Conseil d'Etat.

Car c'est bien l'émotion qui est au cœur de ce livre où l'on sent le bonheur de chacun des trois compères à raconter, chacun à sa manière, le beau, le bon et ses rencontres avec «des personnalités attachantes, selon le journaliste Jean-Charles Simon, qui confie: «Ils m'ont tous surpris et intéressé. Ceux qui sont issus de générations de vignerons, ceux qui ont tout plaqué pour un petit lopin de terre, les chercheurs de cépages parfaits et de nouvelles technologies comme ceux qui poursuivent la tradition. Aussi différents qu'ils puissent être, ce sont tous des passionnés».

Date:04.07.2019
Parution: 956