Télécharger
l’édition n°957
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Adieu Pierre

Hommage Le crabe l'a rongé beaucoup plus vite qu'attendu. Pierre Keller se savait malade, mais il aurait bien attendu encore un peu. Il nous a quittés le 7 juillet après une vie riche en émotions et en création.

Résident de longue date à St-Saphorin, le bouillonnant Pierre Keller s'est toujours distingué de ses congénères.A. Abrar

Nina Brissot

D'abord on s'est dit que c'était encore une de ses facéties. Pierre Keller a tellement habitué les Vaudois à rire de tout et surtout de soi-même que personne n'a réalisé vraiment la profondeur de la morsure du crabe. Il y a dix jours encore, Pierre écrivait une préface au livre de Jérôme Aké-Béda, en hommage à ses talents de communicateur. Le même Pierre vient de s'incliner devant la faucheuse. Difficile d'admettre qu'elle ait pu si rapidement s'emparer du célèbre trublion vaudois. Pierre Keller s'en est allé le 7 juillet 2019, à seulement 74 ans. Il venait de réaliser un vieux rêve, exposer sa belle collection d'œuvres d'art, encore aux cimaises du Musée Jenisch à Vevey, jusqu'au 11 août.

Bouillonnant

Né à Gilly en janvier 1945, résident de longue date à St-Saphorin, le bouillonnant Pierre Keller s'est toujours distingué de ses congénères. Le verbe haut et coloré, il ne savait que dire tout haut ce qu'il pensait tout bas. Et malheur à celui qui s'opposait à lui si ce n'était pas fait avec intelligence. Il pouvait alors, lapidairement, mette à terre un adversaire jugé imbécile sans se priver de le lui dire. Après avoir été diplômé de l'Ecole d'art de Lausanne, il va commencer une carrière dans le graphisme. L'art est rivé à son corps et, à tout juste 20 ans, il commence à représenter la Suisse dans les «biennales des jeunes», comme à Paris, Varsovie, puis plus tard à Sao Paulo, où le succès sera toujours au rendez-vous. D'ailleurs, rien ne lui résiste. Avec son enthousiasme souvent délirant, il soulève les montagnes et rase tout ce qui aurait pu boucher la vue à l'art et à la photographie.

Le 700e et le reste

Son pouvoir sur l'inertie et les freins du Vaudois classique, Pierre l'a exercé lorsque, de 1988 à 1991, le Gouvernement Vaudois le bombarde délégué pour le 700e anniversaire de la Confédération. Jamais auparavant ce canton n'avait autant bougé. Idem lorsqu'il entre en 1995 à la direction de l'ECAL. En 5 ans, le Bulldozer Keller propulse cette école cantonale dans le top 5 des écoles d'art européennes. Il participera en 2007 à la mise en place par Bernard Tschumi de la réhabilitation du bâtiment de l'ECAL. Son travail, toujours minutieux malgré des airs pressés, sera reconnu internationalement. Il est nommé Officier des Arts et Lettres de la République française, Professeur titulaire de l'Ecole Polytechnique fédérale. Il reçoit le prix du rayonnement de la Fondation vaudoise pour la culture, puis est nommé Docteur Honoris Causa de la European University de Barcelone. Il reçoit le Merit Design Preis Schweiz, mais aussi le prix de Lausanne pour avoir participé au rayonnement de la ville dans le monde. Sans oublier le titre de Président honoraire de l'Office des Vins Vaudois

L'Ecole Keller

«J'ai tout appris de lui. Il m'a donné toutes les clés et toutes les armes. Puis il a dit: A vous de jouer! Pierre était mon mentor, j'ai suivi l'école Pierre Keller». Celui qui s'exprime est directeur de l'Office des Vins Vaudois que Pierre Keller a présidé de 2011 à 2018. Benjamin Gehrig pleure aujourd'hui son père spirituel. Il me laisse devant un grand vide. De son côté, Jérôme Ake Béda avait lui aussi trouvé «un père pour moi et un ami. Il était un homme intègre, brillant et au franc parler. Il va me manquer». Joint à l'étranger, son ami Jean-Claude Biver témoigne: «Pour moi, Pierre était à la fois artiste, patriote et homme de cœur. De l'artiste, il avait le sens de la disruption extrême mais toujours pour construire et ne pas détruire. Patriote et défenseur assidu de nos traditions, de notre culture et de notre patrimoine. Enfin, on retrouvait toujours chez Pierre l'action d'un homme sincère, honnête, généreux et pétri d'un grand cœur».

Date:11.07.2019
Parution: 957

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio