Télécharger
l’édition n°957
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

La route fera moins de bruit

Savigny Le crédit de 1,5 million pour les travaux de réfection sur la traversée routière de Mollie-Margot est accordé sans coup férir. En plus des réaménagements et des remplacements, un revêtement phono absorbant sera posé aux abords du village.

La route de Mollie-Margot est un axe complémentaire secondaire par lequel transite le trafic local. D'après le recensement 2015, le trafic journalier moyen est de 1'500 véhicules.DR

Gabriel Rego Capela

La coïncidence frappe: samedi 22 juin, la route cantonale qui parcourt le village de Mollie-Margot, dans la commune de Savigny, est inondée par un orage aussi violent que localisé (lire Le Régional 955). Deux jours plus tard, le Conseil communal décide d'approuver le préavis... qui vise à une refonte de cette même route. Et pas des moindres: un crédit total de 1,5 million de frs pour un plan complet de travaux sur la traversée routière de Mollie-Margot, axe complémentaire secondaire reliant Savigny à Mézières, par lequel transite le trafic local et qui voit passer quelque 1'500 véhicules par jour (chiffre 2015).

Finances saines et subsides

Au programme, les conduites d'eau à remplacer, de même que les collecteurs d'eau claire - complétant ainsi des rénovations déjà entamées en 2016 sur d'autres parties de la route. La chaussée sera aussi réfectionnée et une couche de roulement phono-absorbante rajoutée sur 500 mètres. Ces revêtements permettent de minimiser le bruit du trafic, un cadeau non négligeable pour les habitants de Mollie-Margot. À cela s'ajoutent un nouvel éclairage public, en LED, et des trottoirs élargis à 2 mètres.

Au vu des excellentes finances communales - 1,3 million de bénéfice pour un autofinancement de près de 2,7 mios en 2018 (lire Le Régional 955) -, la proposition municipale frôle l'unanimité. De plus, des aides ne sont pas à écarter: une demande a été faite au Canton, et un subside de l'établissement cantonal d'assurances (ECA), de 36'000 frs, est déjà assuré.

Pourquoi pas de pistes cyclables ?

Quelques remarques sont toutefois émises, du côté de la commission d'étude, qui reproche à la Municipalité de ne pas assez réfléchir à une «identité visuelle d'entrée du village», combinant les travaux de rénovation à une approche urbanistique plus globale. La commission regrette également que l'agrandissement des trottoirs ne s'étende pas à l'aménagement de parties cyclables. «Nous sommes conscients que la marge de manœuvre de la Municipalité est limitée», tient néanmoins à nuancer la présidente de la commission d'étude, Nicole Félix (PS). «C'est pourquoi ces remarques sont à prendre en compte avant tout pour d'autres futurs projets».

Les travaux sont prévus pour septembre et aucun autre projet majeur n'est attendu dans l'immédiat.

Date:11.07.2019
Parution: 957

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio