Télécharger
l’édition n°957
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

L'art, entre climat et introspection

Aigle-Leysin-Ormont-Dessous Une trentaine d'œuvres sont exposées dans le cadre d'Ailyos Art Nature. Sans qu'un thème leur ait été imposé, les artistes expriment les mêmes préoccupations.

La girafe de Jimmy Y'a q'A serait-elle montée à Leysin pour y trouver de l'air frais?Dr

Valérie Passello

Et si les girafes prenaient de l'altitude pour profiter d'un air plus frais? Et si les convives du dernier repas sur terre ne répondaient pas à l'invitation, parce qu'ils ont disparu? Les œuvres exposées cette année en plein air entre Aigle, Leysin et les Mosses ne manqueront pas de questionner les visiteurs. Le message sur l'urgence climatique est clair, au vu des derniers icebergs fondant doucement sur le lac Lioson ou de ce squelette de dromadaire, ayant succombé au pied du Kuklos. Mais d'autres visions nous interpellent sur notre rôle ici-bas, ramenant le promeneur à lui-même, ainsi qu'à son rapport à autrui.

C'est le cas du travail de l'artiste londonienne Pamela Hardenburg. Avec «The Others», elle insère sa propre silhouette dans les trois communes de l'exposition Ailyos, à cinq endroits variés, comme le toit de l'Hôtel de ville d'Aigle ou la forêt du Suchet à Leysin. «En 1966, j'ai étudié à Leysin. J'étais une étrangère, raconte l'artiste. Lors de l'exposition, l'an dernier, j'ai rencontré des réfugiés qui se montrent très impliqués dans la vie de la station. Mais ils restent, eux aussi, des étrangers», observe-t-elle. Ses silhouettes, qui prennent les couleurs du lieu où elles sont disposées, visent à établir un dialogue avec «les autres», ceux qui participent, de manière parfois invisible, à la création d'une société.

En balade, seul ou accompagné

Commissaire de l'exposition, Nicolas Vaudroz remarque: «Les artistes n'avaient pas de thème imposé. Mais en voyant arriver les œuvres, nous nous sommes aperçus qu'elles faisaient du sens. Il y a deux axes principaux. Le changement climatique et le recentrage sur soi, l'invitation à un travail intérieur, nécessaire à modifier nos comportements.» À chacun de découvrir en soi la résonnance des quelque trente œuvres disséminées de la plaine à la montagne, jusqu'en octobre.

Plusieurs événements seront au programme, ajoute Cyril Zoller, responsable événements de l'Association Touristique Aigle-Leysin-Col des Mosses: «Nous proposerons des randonnées-balades accompagnées, avec un artiste ou une personne ayant participé à l'élaboration de l'exposition. Nous prévoyons aussi des vernissages d'œuvres avec un happening musical. C'est un aspect que nous voulons développer pour qu'Ailyos devienne un produit estival phare de la région.»

Informations: www.ailyos.ch

Date:11.07.2019
Parution: 957

Dans ce dossier

Documents

Vidéo
Documents audio