Télécharger
l’édition n°958
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Ils ont bâti Lavaux

Publication Edité à l'occasion des 45 ans de l'Association Sauvez Lavaux, l'ouvrage «Les bâtisseurs de Lavaux» raconte l'histoire des figures prestigieuses ou modestes qui ont contribué à forger le caractère unique de ce territoire inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco. Des menhirs à l'autoroute et des capites aux églises, ce livre dirigé par l'historien Bruno Corthésy, invite à un fascinant voyage de la préhistoire à nos jours.

Lavaux vu par Jeremy Bierer, photographe.Jeremy Bierer

Magaly Mavilia

Bien que de réputation internationale, Lavaux n'avait jusqu'à présent jamais fait l'objet d'une étude approfondie de son patrimoine architectural et bâti. C'est pour combler cette lacune que cet ouvrage a été conçu, sous la direction de l'historien Bruno Corthésy. Rédigé par les meilleurs spécialistes de chaque époque et de chaque domaine, abondamment illustré de documents historiques et de photographies actuelles, signées par Jeremy Bierer, il présente de façon chronologique l'évolution de ce panorama unique et s'attache à tous ceux qui, illustres ou méconnus, ont participé à son édification, de la Préhistoire à nos jours: évêques, moines, princes et patriciens, architectes, peintres, artisans, vignerons, ingénieurs et sauveurs du patrimoine. On y retrouve bien sur le cher poète Jean Villard Gilles et son poème «Miracle à Saint-Saphorin», en hommage au village où il finira ses jours en 1982. Et quantité de mythes, d'anecdotes et de légendes, comme celle du «moine défricheur» qui, à lui seul, à la force du poignet aurait débroussaillé Lavaux pour y sculpter ses fameuses terrasses. Mais aussi toute l'histoire du combat de l'écologiste montreusien Franz Weber, à qui l'ouvrage est dédié.

Lavaux n'est pas protégé

«Le vignoble de Lavaux, avec ses villages aux pourtours bien dessinés est loin d'être définitivement sauvé, expliquent Marcel Heider et Suzanne Deblüe, vice-président et secrétaire de l'Association Sauvez Lavaux. Depuis 2007, il est inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco, mais, l'Unesco aux idées reçues, cette distinction ne le protège strictement en rien. L'Unesco a pris acte de la valeur universelle et exceptionnelle» de cette région. Cependant, son label peut être retiré en tout temps en cas de détérioration du site. La responsabilité de la conservation incombe à l'Etat et aux communes qui, encore trop trouvent, acceptent des projets portant gravement atteinte à la beauté du site. Les fronts de villages et de hameaux, en particulier, ne sont pas protégés et sont toujours susceptibles d'être envahis de constructions spéculatives sans relation avec la viticulture.»

Date:18.07.2019
Parution: 958

Dans ce dossier

Documents

Vidéo
Documents audio