Télécharger
l’édition n°959
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

A Vevey, après la Fête,
c'est encore la fête

Ville en fête Plus que quelques jours avant que la Fête des Vignerons ne tire sa révérence, avec un bouquet final nocturne sur l'eau ce 11 août. Quelques jours encore de foison, d'effervescence, de féérie, de parades, de spectacles pour tous les goûts, de terrasses sur le lac, de caveaux et de bars en folie... D'une Vevey prodigue, décomplexée, où se tissent les liens entre générations. Escapades et rencontres diurnes et nocturnes au cœur de la Ville en Fête.

Priska Hess

Texte et photos: Priska Hess

Glissant sa tête sous la barrière, Chantal saisit de son museau le foin que lui tend Noé, deux ans. «Elle porte le même prénom que sa grand-mère!», s'amuse Massimo, venu avec son fils «exprès pour voir Chantal», belle vache Simmental de quatre ans. Ses 39 congénères sont elles aussi l'objet de beaucoup d'attention. Une photo par-ci, une caresse par-là, un peu de foin, des mots doux... Au Jardin Doret, c'est un constant défilé de badauds des villes découvrant la vie à la Ferme, où logent aussi huit chevaux, une mule et une quinzaine de chevrettes, tous animaux-figurants du spectacle. Un peu plus loin, au Chalet des Contes, bambins et adultes écoutent narrer des légendes des quatre coins du pays, tandis que l'on trinque entre amis sous la tonnelle du Lyo'Bar. Et partout, du monde. 40'000 personnes par jour en moyenne, 100'000 pour la seule journée du 1er août. Du Jardin Doret à Entre-deux-Villes. Le long des quais, dans les bars et restaurants, aux abords des scènes à ciel ouvert...

Au détour d'une rue surgit la Porteuse d'eau, moulée dans sa combinaison blanche, alambic sur le dos, élégante sur ses échasses cambrées, avec son acolyte en redingote aux lunettes rondes, robinet fixé sur le crâne, glissant sur ses rollers... Assis à l'ombre d'arbres du Quai Perdonnet, Christine, de Blonay, sa sœur et son ami venu des Grisons hèlent la créature, prennent la pose à ses côtés. Photo. Qui en génère immédiatement d'autres, dans cette Ville en Fête qui se vit évidemment aussi en post et stories sur les réseaux sociaux.

Tous aux caveaux

22h30, place du Marché. Cédric, Véronique et Jérôme, bientôt rejoints par Valentin, papotent joyeusement sur la terrasse bondée des Tracassets, bar-disco installé dans le Garage de la Place. En costumes d'Oriflammes. «Nous avons décidé qu'après les représentations, on resterait en habits de Fête. Ça nous semble naturel par rapport au public et on est fiers de porter cette tenue. Vive les Oriflammes!», clame Jérôme. Petite séance photos devant les arènes, puis saut à l'AB'Bar, l'un des caveaux officiels de la Fête, à ciel ouvert. Sous les frondaisons et parasols de ce jardin au cœur de la ville, DJ, musique techno, transats... «Vous savez où l'on est? Sur une propriété familiale de l'Abbé Président! Je trouve ce contraste génial!», s'enthousiasme David, de sortie avec ses potes, Roger, Constant et Christophe.

Le «Club Five» est presque au complet. «On s'est rencontrés à la Fête de 99 et depuis chacun cuisine à tour de rôle pour les quatre autres», explique Constant, qui fait partie de la troupe des 100%. Ce soir à leur programme, tournée des caveaux. «En 1977, ils étaient réservés aux acteurs et figurants. En 99, la Fête était surtout dans les caveaux. Maintenant, c'est toute la Ville qui vit!», rappelait tout à l'heure Cédric. Cette année, il y en a plus d'une quarantaine, dont quinze officiels. Là où la fête se prolonge après les spectacles, où se retrouvent public et acteurs-figurants, jeunes et moins jeunes et où presque tout le monde se tutoie. Où l'on boit un verre, où l'on mange une fondue, où l'on danse, où l'on festoie jusqu'au bout de la nuit, même serrés comme des harengs en caque. Avec parfois des débordements. «Les forces de l'ordre ont géré plusieurs bagarres principalement en fin de nuit à proximité des caveaux et autres lieux de festivités nocturnes, et quelques agressions», selon le bilan de mi-Fête publié le 2 août.

Comme ensorcelée

Bouffée d'air frais bienvenue en sortant des Caveaux de la Noce. Direction les quais côté Entre-Deux-Villes, avec leurs restaurants d'ici et d'ailleurs, aux guirlandes lumineuses. A la hauteur du Bar des Iles, la rue de l'Hôtel de ville est bondée. Impossible de résister aux chansons latino en live, même sans être un danseur invétéré!

A deux pas, Entre-Deux-Villes et sa grande roue illuminée. Chaque soir, c'est là que se termine une parade à nulle autre pareille, la Parade de nuit (notre photo de page 1), qui longe les quais depuis le Jardin Doret. Musique rythmée et entêtante, jets de lumière pétaradants, porteurs de feux d'artifice dansants... Voici venir coccinelles, insectes, étourneaux et grappes géantes luminescentes, sous les mouvements lents des Totems, géants sans visages en cape blanche, suivis par une foule époustouflée, comme ensorcelée. Final onirique au bord du lac. La musique se fait douce, une lune rousse monte dans le ciel étoilé. Le public se masse, des mains se lèvent pour photographier, filmer. Et emporter un peu de cette exubérante féérie quand la Fête aura, ce dimanche 11 août, tiré à nouveau son rideau pour une génération.

Date:08.08.2019
Parution: 959

Le Régional escorté par les Cent-Suisses

20190730apprentie00087_HD.jpg

«Gautchage». Non, ce n'est pas du chinois, mais une tradition des métiers des arts graphiques, une sorte de baptême symbolisant la nouvelle vie professionnelle d'un apprenti. En l'occurrence, Leticia De Heer, qui vient de terminer avec succès sa formation de polygraphe au sein du Régional. Selon la tradition, après avoir été jetée dans une fontaine, l'apprentie doit réciter un discours et prêter serment pour devenir membre de la Confrérie de Gutenberg. La cérémonie avait lieu mardi 30 juillet, au cœur de la Fête des Vignerons, où Leticia De Herr a été conduite à la fontaine du Sauveur, rue du Lac à Vevey, sous l'escorte bienveillante et musicale des Cent-Suisses, formant un cortège improvisé du plus bel effet. Félicitations à elle et à toute l'équipe du Régional (lr).

Documents

Vidéo
Documents audio

Dans ce même dossier