Télécharger
l’édition n°959
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Le bien manger, c'est tendance!

Terroir C'est dans l'air du temps. Il faut aujourd'hui faire renaitre les anciennes recettes pour manger frais, sain, en d'autres termes utiliser les produits du terroir. C'est précisément ce à quoi s'applique la Confrérie du Bien Manger Vaudois, réunie à Pully. Mais qui sont-ils?

L'équipe de cuisine avec l'entrée, boutefas aux lentilles.DR

Nina Brissot

Constatant que la malbouffe, ou l'érosion du temps en cuisine, gagnaient du terrain, un gastronome averti du nom de Jean-Pierre Cuendet s'est dit halte-là, il faut faire quelque chose. C'était en 1974. L'année suivante, il lançait son concept: «la Confrérie du Bien Manger Vaudois». Une Confrérie simple, sans apparat ni costumes particuliers, mixte et surtout composée d'amoureux du patrimoine culinaire. Quelques articles parus dans le journal à l'époque a suscité l'intérêt, et l'assemblée constitutive a lieu le 15 avril 1975.

Beaucoup d'échanges

Autrefois, dans les campagnes, circulaient des bouchers ambulants, surnommés en patois, les tcha-caïons. Ils savaient mieux que personne doser les épices dans les charcuteries et assaisonner saucisses et boudins. La Confrérie a recherché les recettes des spécialités de ces gens de métiers, comme celles utilisées en fromagerie, boulangerie, conservation et utilisation de fruits, légumes, viandes. Mais aussi des recettes pour la production de vinaigre, de jus de pommes, de cidre, et de mousseux naturels. Toutes ces anciennes recettes, compilées par la Confrérie sont ensuite partagées avec les membres.

Rencontres et ressats

Les membres se rencontrent régulièrement au gré des disponibilités de chacun et, chaque année, elle organise deux ressats. L'un au printemps, l'autre à l'automne. A cette occasion, les membres concoctent un repas, le dernier s'est déroulé à Pully, au chalet des 4 vents. Ils peuvent aussi prendre la forme d'une sortie dans un restaurant spécialisé, un cours de cuisine, ou une broche en plein air. Bref, dans cette Confrérie, la faim n'est pas connue. Les membres éditent également un petit journal, «Le boutefas». On y trouve des recettes et la narration de coutumes ou traditions parfois perdues. Celle du gobelet unique est drôle. A l'époque des Bernois, leurs Excellences interdisaient des réunions dans les caveaux de Lavaux. Lorsqu'elles se tenaient tout de même, un seul gobelet était utilisé. Il circulait de gauche à droite. Ainsi, en cas de contrôle, chacun se cachait et comme il n'y avait qu'un seul godet, les pandores ne cherchaient pas plus loin. A Riex pourtant, la coutume diffère un peu car le verre aux armoiries tourne de droite à gauche. C'est qu'un conseiller d'Etat a voulu honorer un hôte à sa gauche et le sens des choses en a été retourné...

Date:08.08.2019
Parution: 959

Pour devenir membre

Avec le regain d'intérêt pour le manger mieux, sans doute bien des intéressés auront envie de rejoindre cette Confrérie par envie, curiosité, idées à partager, goût pour la bonne chère ou pour faire ripaille. Les personnes qui le souhaitent peuvent prendre contact avec le président Sven Eggenberger au 079 463 59 73 ou par mail à bienmangervaudois@gmail.com. Qui renseignera sur les événements et ressats à venir.

Dans ce dossier

Documents

Vidéo
Documents audio