Télécharger
l’édition n°959
au format PDF
Région Lausanne Région Lavaux Région Riviera Région Chablais Région Oron
Dernière minute
La semaine prochaine
Bonus du net

Rénover la grande salle oui, la partager non

Chardonne Intégrer les locaux pour l'accueil parascolaire dans le projet de rénovation du bâtiment de la grande salle? Face aux critiques, la Municipalité retire provisoirement sa demande de crédit d'étude. Le Conseil la charge d'étudier la réaffectation en zone d'utilité publique d'un terrain viticole communal tout près du collège, variante que certains jugent idéale.

Le haut des trois parcelles les Championnes (au premier plan), propriété de la commune, pourrait être affecté en zone d'utilité publique.

Textes et photo : Priska Hess

Vétuste, la grande salle de Chardonne doit impérativement être rénovée. Tout aussi impératif, créer un espace pour l'accueil parascolaire, les locaux actuels n'étant plus adaptés. Une solution de mise en conformité avec les directives cantonales doit être trouvée d'ici à août 2020, au risque que le Canton ne renouvèle pas l'autorisation d'exploiter. Le 25 juin, les élus auraient dû se prononcer sur une demande de crédit de 158'000 frs pour l'étude et la mise à l'enquête d'un projet de transformation du bâtiment de la grande salle, avec un espace dévolu à l'accueil parascolaire. Mais en début de séance, ce point est retiré de l'ordre du jour. «Au vu des réactions négatives des conseillers communaux, nous préférons attendre le résultat de l'enquête publique du Plan d'affectation cantonal (PAC) Lavaux, qui doit avoir lieu cette année. Mais le projet n'est pas abandonné», explique le syndic Fabrice Neyroud. En l'occurrence, le PAC Lavaux pourrait valider un échange de zones entre trois parcelles communales nommées Les Championnes, en zone viticole près du Collège, et Les Léchières d'utilité publique, plus à l'ouest en aval de la route du Vignoble. En discussion avec le Canton depuis les années 2000 déjà, la rocade permettrait d'envisager la construction sur le haut des Championnes des locaux pour l'accueil parascolaire.

Vers une solution provisoire

Une motion en ce sens de Jean-Pierre Ramseier (Chardonne Sans Parti) avait été prise en considération de justesse en mai dernier. Principal problème selon la Municipalité: le calendrier. «La révision de notre Plan général d'affectation, qui inclura l'échange de zones si celui-ci est validé par le PAC Lavaux, ne sera probablement pas finalisée avant 2025. Si bien qu'un projet à cet endroit ne verrait assurément pas le jour avant 2027-2028». Autre possibilité théorique, créer un plan d'affectation pour Les Championnes. Selon le municipal Gilbert Cavin, «cela serait possible avant l'entrée en vigueur du nouveau Plan général d'affectation et permettrait de gagner du temps, moyennant bien-sûr l'acceptation du PAC Lavaux». Le 25 juin, cinq membres de Chardonne Sans Parti reviennent à la charge avec une motion, soutenue par une vingtaine de conseillers tous partis confondus. Leurs demandes: la mise en place d'une stratégie globale, après sondage des usagers de la grande salle sur leurs besoins et attentes, étude de faisabilité pour la réaffectation des Championnes via un plan d'affectation et d'une solution provisoire adaptée pour l'accueil parascolaire. La majorité du Conseil se prononce en faveur de la motion. «La Municipalité étudie une réponse qui sera donnée durant l'automne, avec volonté de trouver une solution provisoire», indique Gilbert Cavin.

Date:08.08.2019
Parution: 959

100 places d'accueil projetées

Avec 60 places d'accueil pour 167 enfants scolarisés à Chardonne, la structure d'accueil parascolaire ONDINE atteint sa capacité maximale. De plus, elle ne dispose pas d'un espace de repos ni de devoirs séparés. Dans l'avant-projet municipal de rénovation du bâtiment de la grande salle, présenté au Conseil communal en octobre dernier, un étage et demi est dévolu à l'accueil parascolaire pour une capacité de 100 places, avec des salles pour le repos et les devoirs au rez inférieur, et deux réfectoires pour petits et grands au rez supérieur. La grande salle avec gradins amovibles prend place au 1er étage, le foyer au 2e et, dans les combles, des salles annexes et locaux de stockage pour les sociétés locales. Ce projet suscite en particulier l'insatisfaction des membres de ces sociétés locales. «L'accueil parascolaire risque de nuire au bon fonctionnement de la grande salle, sans pour autant offrir un lieu d'accueil idéal pour les enfants» en termes d'aménagements extérieur et de sécurité d'accès, estime Jean-Pierre Ramseier.

Dans ce dossier

Documents

En images

Vidéo
Documents audio